samedi 22 juillet 2017

Cocktail tome 1 : Wallbanger - ALICE CLAYTON

L’histoire
Caroline a un fantastique nouvel appart' à San Francisco, un KitchenAid, mais pas d'O (et on ne parle d'Oprah là hein). Elle a une belle carrière de designer d'intérieur, un bureau qui donne sur la baie, une recette de pain Zucchini à se damner, et toujours pas d'O. Elle a Clive à ses côté (le chat le cool du monde), de supers amis, un super lit, mais pas d'O.
En plus de cette insulte d'être une sans-O, depuis qu'elle a déménagé elle doit se taper la nuit un voisin hyper bruyant, du genre à faire claquer le lit sur le mur. Chaque soupir, fessée et -était-ce vraiment un miaulement ?- lui rappelle que non seulement elle ne dort plus, mais qu'en plus, vous avez compris, elle n'a toujours pas d'O.
Entre alors en scène Simon Parker (non vraiment Simon entre, je t'en prie). Lorsque les murs tremblants menacent de pratiquement la faire tomber de son lit, Caroline, drapée de sa frustration sexuelle et d'une petite nuisette rose fait face à son voisin tant-entendu-mais-jamais-vu. Leur rencontre nocturne dans le couloir, aura, eh bien, des conséquences diverses. Hmmm... Avec des murs aussi fins, la tension sera palpable...

Mon avis
J’avais gagné ce roman lors d’un concours organisé par Les lectures d’Elyza sur sa chaîne Booktube il y a quelques mois et il m’a été choisi dans le cadre du challenge Pioche dans ma PàL sur Livraddict. Je me suis donc jetée dans cette lecture en début de mois.

Après un début un peu difficile, où je me suis un peu ennuyée, où j’ai un peu trop souvent levé les yeux au ciel, j’ai finalement beaucoup aimé cette lecture.

C’est une romance vraiment bien écrite et qui s’éloigne un peu des schémas que j’ai l’habitude de voir dans le genre, donc j’ai bien plus savouré ma lecture.

J’ai beaucoup aimé les deux personnages principaux, peut-être plus Simon que Caroline qui m’a parfois un peu agacée. Mais Simon… Un amour !! Un homme avec un caractère plus complexe que ce que l’on pourrait croire de prime abord.

Les personnages secondaires restent très superficiels. Ma seule réflexion en ce qui les concerne, c’est que les meilleures amies de Caroline m’ont parfois étonnée sur leur notion de l’amitié. Il m’a semblé qu’elles manquaient parfois de loyauté où on aurait pu s’attendre à plus de soutien de leur part.

En termes d’intrigue, on n’a pas vraiment de grosses surprises, ça reste de la romance. J’ai en revanche beaucoup aimé voir se développer la complicité amicale entre Simon et Caroline au fil des pages, au point que j’étais presque déçue de les voir se mettre ensemble tant leur amitié me semblait crédible et pertinente (non, non, ce n’était pas un spoil… On le sait dès la couverture qu’ils vont se mettre ensemble !! ^^)

Un autre petit bémol à cette histoire se trouve vers la fin de l’histoire où on a un enchaînement de scènes de sexe un peu trop prolifique et qui casse un peu le rythme du roman.

En revanche, mention spéciale pour l’épilogue qui m’a fait rire !!


En bref, c’est une romance sympathique, très fraîche et rigolote, parfaite à lire en été si vous voulez mon avis ! 

jeudi 20 juillet 2017

The revolution of Ivy - AMY ENGEL

L’histoire
J'ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L'homme que j'aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d'attendre que la faim et la soif et raison de moi. Ou bien qu'une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant... Mais je refuse d'abandonner. J'en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d'agir, enfin.
Bishop me l'avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà e la barrière, c'est encore pire. L'hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l'eau, des vivres, un abri. D'autres condamnés avec lesquels m'allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d'avant, me venger de ceux qui m'ont trahie... ou mener, purement et simplement, la révolution ?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.

Mon avis
J’avais lu le premier tome de cette duologie et ne voulait pas trop la faire attendre pour lire la suite, j’ai donc profité d’une lecture commune sur Livraddict pour sortir ce livre de ma PàL ce mois-ci.

Tout comme le premier tome, cette lecture a été très rapide. Le style est simple mais efficace et addictif.

Je dois dire que je suis super contente de la lecture de cette dystopie qui ne reprend pas tous les codes du genre et ça fait un bien fou.

Ivy est une vraie héroïne et si, parfois, elle a pris des décisions qui me semblaient défier toute logique, je l’ai trouvée quand même très courageuse, déterminée. Elle ne se laisse pas abattre et fait vraiment tout pour survivre au mieux. Personnellement, j’ai été traumatisée par la scène au début du roman (je ne vous spoile pas grand-chose) où elle mange un lézard cru pour assurer sa survie. J’ai eu la nausée par procuration.

J’ai beaucoup aimé aussi les deux nouveaux personnages qui font leur entrée dans ce tome, Caleb et Ashley, même si j’ai trouvé leur attachement à Bishop et Ivy un peu précipité…


Globalement, je trouve que c’est une très belle conclusion à cette duologie, même si le deuxième tome a quelques problèmes de rythme au milieu de l’histoire où la romance Ivy / Bishop prend trop le pas sur l’histoire. Mais le dénouement final me semble vraiment parfait et à la hauteur de cette dystopie qui sait vraiment se démarquer de ce qui se fait dans le genre. 

mardi 18 juillet 2017

La grand-mère de Jade - FREDERIQUE DEGHELT

L’histoire
"J'ai beaucoup lu, depuis très longtemps. Je suis une lectrice assidue, une amoureuse des livres. On pourrait le dire ainsi. Les livres furent mes amants et avec eux j'ai trompé ton grand-père qui n'en n'a jamais rien su pendant toute notre vie commune. Jade eut l'impression que Mamoune lui assénait cette révélation comme si elle avait fait le trottoir, transformant la lecture en une activité inavouable."

Mon avis
J’ai sorti ce livre de ma PàL en profitant d’une lecture commune organisée par Bookwormette sur Livraddict. Il trainait dans ma PàL depuis quelques temps déjà et je dois reconnaître que sans ça, je n’aurais probablement pas de sitôt lu ce roman. Au final, je suis plutôt contente de l’avoir fait, même si je n’ai pas été complètement convaincue par ce roman. Venez, je vous explique pourquoi.

Je pense que cette histoire me restera en tête un moment, parce qu’elle a fait résonner en moi une profonde nostalgie, des souvenirs d’enfance perdus. Et rien que pour ça, je ne pourrais jamais regretter cette lecture. Et la plume de Frédérique Deghelt m’a beaucoup aidée en ce sens. Le roman est vraiment bien écrit, d’une façon presque poétique je dirais. Aucune lourdeur de style dans ce texte qui se lit très facilement. On y alterne les points de vue de Jade et de sa grand-mère de façon très fluide. De ce point de vue, la lecture a vraiment été agréable.

Parlons un peu personnages. On retrouve dans ce roman Jade, une journaliste de trente ans qui, en apprenant que ses tantes ont décidé de placer sa grand-mère en maison de retraite, se précipite sur les routes pour lui éviter cette épreuve et lui proposer de vivre avec elle à Paris. Va s’ensuivre une colocation pour le moins originale, mais riche en émotion et en découvertes.

Si dans un premier temps, Jade m’a beaucoup impressionnée pour le courage dont elle fait preuve, après tout, ce n’est pas si évident que ça de renoncer du jour au lendemain à sa solitude pour vivre avec sa grand-mère, elle a perdu de l’intérêt à mes yeux au fur et à mesure que l’histoire avançait. Elle est un peu superficielle et je n’ai juste pas tant été charmée par son histoire que par celle de Jeanne, sa grand-mère.

Jeanne m’a vraiment beaucoup plu. C’est une dame âgée mais qui est encore très indépendante et énergique. Elle aussi m’a impressionnée par son courage car à plus de 80 ans, accepter de se déraciner, quitter la montagne où elle a toujours vécu pour aller vivre à Paris, c’est un changement qui n’est vraiment pas anodin. Et pourtant, elle n’y réfléchit pas vraiment et suit Jade. Elle a une clairvoyance et des réflexions sur la vie qui me l’ont rendue très attachante.

Ce roman cependant, n’est pas seulement une jolie histoire mais c’est aussi une invitation à la réflexion au sort que nous réservons aux personnes âgées dans notre société actuelle. Et en cela, Jeanne a eu des réflexions qui m’ont émue, notamment quand elle constate amèrement que, passé un certain âge, sans qu’on s’en rende compte, il semblerait que sa vie ne lui appartienne plus vraiment.

Malgré tous ces bons points, il y a quand même un je-ne-sais-quoi qui m’a chiffonnée pendant ma lecture. Je ne saurais vraiment expliquer son origine, mais je n’avais jamais vraiment envie de reprendre ma lecture de ce roman. Même si l’histoire était plaisante, elle m’ennuyait un peu au fond. Et c’est ce qui fait que cette lecture s’est révélée un peu mitigée pour moi.

Le dernier aspect de ce roman que je voudrais évoquer avec vous, c’est l’épilogue. En trois pages d’épilogue, l’auteure a complètement changé la donne sur son roman, remet en question tout ce que nous avons lu et a brisé mon pauvre petit cœur au passage… Je ne vous en dis pas plus, mais cet épilogue est vraiment très fort, avec un pouvoir dévastateur. Après, on adhère ou pas, ça, c’est complètement personnel.


Au final, on a dans ce roman une très belle combinaison entre une écriture poétique, une histoire touchante, des personnages attachants, un final explosif et pourtant, l’ensemble ne m’a pas convaincue plus que ça puisque je me suis beaucoup ennuyée au cours de cette lecture. Et pourtant, ce que j’en retiendrai, c’est les souvenirs de mes grand-mères qui sont remontés à la surface au fil des pages. 

samedi 8 juillet 2017

Les heures lointaines - KATE MORTON

L’histoire
Lorsqu'elle reçoit un courrier en provenance du Kent qui aurait dû lui arriver cinquante ans auparavant, Meredith Burchill révèle à sa fille Edie un épisode de sa vie qu'elle avait gardé secret jusqu'alors. En septembre 1939, comme beaucoup d'autres enfants, Meredith avait été évacuée de Londres et mise à l'abri à la campagne. Recueillie par des aristocrates du Kent dans le château de Milderhurst, elle était devenue l'amie de l'excentrique et talentueuse Juniper, la cadette de la famille. 
Pourquoi Meredith a-t-elle dissimulé son passé à sa propre fille ? Et pourquoi n'est-elle pas restée en contact avec Juniper, devenue folle après avoir été abandonnée par son fiancé ? Afin de reconstituer le puzzle de son histoire familiale, Edie se rend au château de Milderhurst dont les vieilles pierres cachent plus d'un secret.

Mon avis
J’adore les romans de Kate Morton qui a un don pour les ambiances mystérieuses et les secrets de famille. Je crois que c’est mon genre de roman préféré. Pour ne pas être à court de ses romans, je les lis très espacés les uns des autres. Et là, soyons honnêtes, ça faisait plusieurs années que je n’avais plus lu un nouveau roman, j’étais donc toute excitée d’enfin sortir de ma PàL un de ses romans.

Coupons court au suspense, je suis super contente de l’avoir lu, mais je l’ai trouvé un cran en-dessous de ses deux romans précédents que j’ai déjà lus (à savoir Les brumes de Riverton et Le jardin des secrets). Il m’a manqué en fait cet aspect addictif qui sont pour moi un aspect important des romans de Kate Morton. J’aime cet état de suspense constant, être en attente d’une nouvelle révélation, être obsédée par ma lecture même quand je fais autre chose. Et vouloir profiter de chaque temps mort pour reprendre ma lecture. Et ça n’a pas été le cas cette fois-ci. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de longueurs dans ce roman. Beaucoup de passages me semblent en fait après lecture complètement inutiles. Bien sûr, ça permet de balader le lecteur dans une mauvaise direction, bien sûr, ça contribue à mettre en place l’atmosphère du roman, mais ça alourdit quand même la lecture.

Au-delà de ça, j’ai adoré le reste du roman. J’ai aimé les personnages, découvrir leur histoire. Comme toujours, on a ici des personnages très fouillés et j’ai adoré découvrir les liens entre chacun des personnages, les secrets qui les réunissent ou les séparent. Ce sont les trois sœurs Blythe qui m’ont le plus conquis. Trois sœurs aux personnalités très différentes et qui cachent des secrets, des rêves et des désirs incompatibles, des tragédies. Et puis, au final, ce roman, c’est leur histoire qu’il raconte. J’ai trouvé les personnages de Edie et de sa mère Meredith superflus dans le roman, leur présence se justifiant seulement comme l’excuse permettant de lancer et faire avancer l’histoire.

Pour ce qui est de l’intrigue, je l’ai trouvée un petit peu faible, elle semble se perdre au milieu des nombreuses pages du roman et ne ressort pas suffisamment. Le récit est découpé en plusieurs périodes, plusieurs points de vue, une découpe parfaitement maitrisée par l’auteure qui ne m’a jamais perdue dans ces successions d’époques. J’ai en revanche trouvé que les révélations, tout comme le dénouement, même si complètement surprenants, étaient un peu faibles par rapport à la longueur du roman. Ca manquait un peu de cette dimension d’exceptionnel, cette sensation d’ébahissement complet, qui nous laisse bouche bée.

Une très grosse réussite de ce roman, c’est l’atmosphère qui y règne. Ces trois sœurs vivant dans leur château depuis toujours, ce château mystérieux, ces histoires sordides qui s’y sont jouées, les passages secrets qu’il recèle, le roman écrit par Raymond Blythe et qui semble avoir pour cadre Milderhurst, tous ces éléments contribuent à instiller à l’histoire une dimension gothique presque mystique que Kate Morton a su retranscrire à la perfection.


Au final, ça a été pour moi une très bonne lecture dans une atmosphère mystérieuse, des personnages très forts et complets qui donnent toute sa dimension au roman mais au rythme malheureusement inégal, où les développements et révélations ne contrebalancent pas suffisamment les longueurs de l’histoire à mon goût. 

mercredi 5 juillet 2017

En bref ce mois-ci

Encore une fois, je viens faire le point avec vous sur mes lectures du mois. Je suis très contente de mon rythme de lecture ce mois-ci, j’ai quand même été largement aidée dans cette tâche par le fait d’être au chômage.

Mes lectures
·         Les gens heureux lisent et boivent du café d’Agnès Martin-Lugand
·         A court of mist and fury de Sarah J. Maas
·         Never, never tome 1 de Colleen Hoover et Tarryn Fisher
·         La vie est facile ne t’inquiète pas d’Agnès Martin-Lugand
·         Requiem de Lauren Oliver
·         Les lettres de Rose de Clarisse Sabard
·         La liste de Siobhan Vivian
·         L’élue de Lois Lowry
·         Did I mention I miss you d’Estelle Maskame
·         Felicity Atcock tomes 1 et 2 de Sophie Jomain
·         Les heures lointaines de Kate Morton (chronique à venir)
J'ai donc réussi à lire 11 livres pour 4505 pages. 

 

Mes abandons
Attachment de Rainbow Rowell

Mon book haul
Encore un book haul très chargé ce mois-ci avec :

  

Je vais nous épargner de vous dresser la liste de tous les livres qui ont encore rejoint ma PàL... Comme vous pouvez sûrement le voir, il y a eu un gros craquage de livres en VO quand je suis allée à Londres (d'ailleurs, pour être honnête, il en manque deux que mes parents ont mis dans leurs valises parce que je dépassais les 23 kg réglementaires...). Je n'ai aussi pas pu m'empêcher de craquer lors de divers passages à Easy Cash et à Gibert... 
Parmi tous ces livres, j'ai particulièrement hâte de lire : 
- A darker shade of magic de V.E. Schwab, 
- Thirteen reasons why de Jay Asher, que je veux lire avant de regarder la série sur Netflix, 
- Replica de Lauren Oliver qui m'intrigue beaucoup depuis sa sortie aux US
- Sexy lawyers et The air he breathes, deux séries de New Adult qui ont eu beaucoup de succès
- le dernier Marc Lévy
- Les Outrepasseurs de Cindy Van Wilder qui me tente terriblement depuis très longtemps ! 
- Hollow City et La bibliothèque des âmes de Ransom Riggs, afin de découvrir la suite et la fin de cette saga dont j'ai beaucoup aimé le premier tome. 
Bien sûr, tous les autres me font envie aussi, ils ne seraient pas là sinon ! ;) 

Mes objectifs du mois de juin
·         Lire au moins 2500 pages – REUSSI avec 4505 pages
·         Lire au moins un livre en VO – REUSSI avec A court of mist and fury, Never, never et Requiem.
·         Lire au moins un livre de plus de 500 pages – REUSSI avec l’intégrale des deux premiers tomes de Felicity Atcock et A court of mist and fury.
·         Lire au moins un livre numérique - REUSSI avec Never, never, La vie est facile ne t’inquiète pas et Did I mention I miss you.   

Mes objectifs pour le mois de juillet
Compte tenu des scores des mois précédents, je vais remonter un peu le nombre de pages mensuelles à lire.
·         Lire au moins 30000 pages 
·         Lire au moins un livre en VO
·         Lire au moins un livre de plus de 500 pages 
·         Lire au moins un livre numérique


Le livre tiré de la bookjar « Numérique »  

Et ce mois-ci, le sort a désigné...


Avec tout le bruit qu'a fait cette saga, je suis vraiment curieuse d'en découvrir le premier tome ! 

N'hésitez pas à me dire si nous avons des lectures en commun (ou des nouveaux livres dans la PàL !!). A bientôt pour une nouvelle chronique !

jeudi 29 juin 2017

Les instantanés du mois



Attachments de Rainbow Rowell
Premier abandon du mois, je n’ai absolument pas adhéré à cette histoire. Parvenue à un tiers du roman, l’intrigue ne s’était toujours pas vraiment lancée. Je ne me suis pas attachée aux personnages que l’on découvre de façon trop superficielle. Aucun élément n’a su retenir mon attention et me motiver à poursuivre ma lecture, je l’ai donc abandonnée. C’était mon premier Rainbow Rowell, celui qui me tentait le plus de tous ses romans publiés, je suis assez déçue et vraiment pas motivée à lire d’autres de ses romans pour l’instant.






Never, never de Colleen Hoover et Tarryn Fisher
Une très bonne lecture avec ce premier tome. Un roman très court mais qui a su me captiver dès les premières pages, j’ai beaucoup aimé découvrir les personnages de Silas et Charlie. L’intrigue est très bien menée, les révélations sont très bien réparties dans le roman et la fin nous laisse sur un cliffhanger assez sympathique. Une très très bonne lecture et une première rencontre réussie avec Colleen Hoover !






La liste de Siobhan Vivian
Une lecture qui ne restera pas dans les mémoires. Dans un lycée, chaque année est publiée une liste nommant pour chaque classe la fille la plus belle et la plus laide. Ce roman nous fait découvrir le quotidien des 8 élèves nommées pendant une semaine, nous faisant découvrir leur réaction et les conséquences de leur nomination sur leur vie. C’était une lecture facile et rapide, parfaite pour les ados, pour les amener à réfléchir sur le harcèlement scolaire.






L’élue de Lois Lowry
Ce roman est présenté comme le deuxième tome de la saga Le Passeur, mais l’histoire se passe dans un univers différent avec des personnages différents… Un peu loin de la notion de saga. J'avais lu ce roman il y a très longtemps (si je ne me trompe pas, je l'avais emprunté au CDI au collège... pour vous dire à quel point ça date). Je me souviens que j'avais plutôt aimé l'histoire à l'époque mais là, je n'ai pas accroché. Tout m'a semblé très terne et je n'ai pas aimé la fin, je n'ai pas compris la décision de l'héroïne. Je ne pense pas continuer à lire cette « saga » du coup.






Did I mention I miss you (tome 3) d’Estelle Maskame   
Un dernier tome un niveau en-dessous des deux autres à mon sens. Il me semble que ça fait beaucoup trop de complications dans l'histoire d'Eden et Tyler et ça perd un peu en crédibilité pour ma part. Je l'ai, pour ma part, trouvé parfois redondant avec le tome précédent. Evidemment, l'histoire est assez prévisible mais je suis contente d'avoir lu et terminé cette trilogie qui ne me marquera pas plus que ça mais qui était très divertissant. 





Felicity Atcock tome 1 : Les anges mordent aussi de Sophie Jomain
Ca se lit très bien, mais j'ai été gênée par certains aspects de l'histoire, notamment la récurrence des scènes de sexe et allusions sexuelles. Je ne veux pas faire ma prude, mais ça me semblait vraiment trop récurrent, sans que l'histoire ne le justifie. Ce premier tome met en place les personnages et leur personnalité mais l’histoire n’est pas beaucoup développée dans ce premier tome.

Felicity Atcock tome 2 : Les anges ont la dent dure de Sophie Jomain

Un deuxième tome bien plus digeste que le premier. On a BEAUCOUP moins de scènes de sexe ou même d'allusions que dans le premier tome, ce qui a du coup permis de mieux pouvoir se focaliser sur l'histoire, les personnages. On les appréhende du coup beaucoup mieux dans ce tome où leurs personnalités et leurs histoires sont plus développées. Les touches d'humour me semblent moins forcées aussi, bref, un bien meilleur deuxième tome sur tous les points. 

lundi 26 juin 2017

Les lettres de Rose - CLARISSE SABARD

L’histoire
Lola a été adoptée à l’âge de trois mois. De nos jours, à presque 30 ans, elle travaille dans le salon de thé de ses parents, en attendant de trouver enfin le métier de ses rêves : libraire. Mais sa vie va basculer lorsqu’elle apprend que sa grand-mère biologique, qui vient de décéder, lui a légué un étrange testament : une maison et son histoire dans le petit village d’Aubéry, à travers des lettres lui apprenant ses origines. Elle découvre ainsi la vie de son arrière-grand-mère Louise, de sa grand-mère Rose et de sa mère Nadège, ainsi que les dérangeantes circonstances de sa naissance. Mais tous les habitants ne voient pas d’un bon œil cette étrangère, notamment Vincent, son cousin. Et il y a également le beau Jim, qui éveille en elle plus de sentiments qu’elle ne le voudrait. Réveiller les secrets du passé lui permettra-t-elle d’avancer vers son avenir ?

Mon avis
J’avais acheté ce livre en profitant d’une super opportunité à Noz il y a quelques mois. Comme il me faisait de l’œil depuis sa sortie, j’étais super contente de le trouver et je me suis plongée dans sa lecture pendant mes vacances. Ca a été une super lecture dans l’ensemble même si je dois reconnaître que les premières pages n’étaient pas très prometteuses.

En effet, les premières pages sont une accumulation monstrueuse de tous les clichés de comédie romantique possibles : la jeune fille timide le nez dans ses livres, le meilleur ami gay (encore !!), les parents adoptifs parfaits… Bref, au bout de 20 pages, j’en avais déjà assez. J’ai quand même voulu persister, laisser l’histoire se mettre en place avant de renoncer à ma lecture. Grand bien m’en a pris, parce que j’ai finalement beaucoup accroché à l’histoire.

L’intrigue est divisée en deux histoires : celle de Lola et celle de ses ancêtres. Et si l’histoire de Lola est d’un ennui à mourir, j’ai beaucoup aimé découvrir celle de ses ancêtres, Louise et Rose, des femmes au caractère bien trempé. J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir leur histoire, à voir les révélations être dévoilées. Soyons honnêtes, ce ne sont pas des révélations ahurissantes, et j’ai trouvé que les raisons qui ont poussé à faire adopter Lola étaient un peu faibles…

Quant à l’histoire de Lola, je lui ai trouvé vraiment peu d’intérêt. Les passages qui la concernaient étaient selon moi d’un niveau bien inférieur par rapport aux passages concernant ses aïeules. J’ai trouvé que le personnage n’avait pas beaucoup de profondeur, elle se lamente beaucoup sur son sort, les événements la concernant sont très prévisibles… Bref, peu d’intérêt.


En bref, on peut dire que je suis plutôt contente de ma lecture, à double rythme selon moi : une partie un peu ennuyeuse type « chick-lit » (vraiment pas mon truc comme genre littéraire…) et une partie plus mystérieuse à la Kate Morton avec des secrets de famille à découvrir. 

jeudi 22 juin 2017

Requiem - LAUREN OLIVER

L’histoire
Après avoir sauvé Julian d’une condamnation à mort, Lena et ses amis regagnent la Nature. Mais celle-ci n’est plus un lieu sûr, des rebellions ont éclaté partout dans le pays et les Régulateurs sont postés à la frontière, à l’affût de toute transgression. Le gouvernement ne peut plus nier l’existence des Invalides et la menace qu’ils représentent. Tandis que Lena mène la Résistance prenant chaque fois plus de risques, sa meilleure amie Hana vit une vie sans amour au bras du jeune maire de Portland… Leurs récits se déroulent en parallèle, leurs voix alternent : quand les deux amies se retrouveront-elles ?

Mon avis
Après avoir beaucoup aimé le premier tome et n’avoir pas été complètement convaincue par le second, je dois malheureusement reconnaitre que ce dernier tome a été une déception pour moi.

Le véritable objet de ma déception concerne l’aspect dystopique du roman. Comme je l’avais déjà noté dans le tome 2, encore une fois, il me semble que le mouvement des rebelles n’a pas accompli grand-chose et on termine ce dernier tome sans l’ombre d’une amélioration dans le système politique en place qui certes, essuie une défaite, mais existe toujours.

Ce tome n’a apporté aucune résolution, aucune solution à l’intrigue initiale et pour moi, ça manque beaucoup dans cette fin. En fin de compte, cette trilogie suit l’évolution d’un personnage au travers d’une situation politique difficile, mais l’univers dystopique dénoncé ne subit pas vraiment de revers.

Parlons donc de notre personnage puisque c’est son histoire. Encore une fois, l’évolution de Léna dans ce tome est flagrante, elle n’est plus cette adolescente conformiste et sage que l’on rencontre dans les premières pages du tome 1.

En termes de romance, je l’avais vu venir, je regrette beaucoup la présence d’un triangle amoureux, ça m’a un peu embêtée de voir Lena hésiter. Mais je suis au bout du compte très satisfaite de la tournure des événements à la fin.

Un bon point de ce roman pour moi, c’est le retour d’Hana, que j’avais beaucoup aimé dans le premier tome. Elle est maintenant guérie, et, du coup un peu moins intéressante à suivre, mais j’ai beaucoup aimé la redécouvrir. Dans ce tome, les chapitres alternent entre le point de vue de Lena et celui d’Hana, nous donnant un aperçu de ce qui se passe pour le mouvement révolutionnaire et pour les habitants de Portland.

 En bref, un tome final décevant pour une saga qui s’annonçait plutôt prometteuse. Je suis ravie d’avoir retrouvé certains personnages du premier tome mais il manque cruellement d’actions concrètes et d’une fin digne d’une dystopie pour pouvoir me séduire. Je suis quand même contente de l’avoir lue et terminée.


Si ça vous intéresse, vous pourrez retrouver ma chronique pour Delirium et ma chronique pour Pandemonium

mardi 20 juin 2017

La vie est facile ne t'inquiète pas - AGNES MARTIN-LUGAND

L’histoire
Depuis un an que Diane est rentrée d'Irlande, elle a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l'aide de Félix, elle s'est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire.

Mon avis
Et bien oui ! Très rapidement après avoir été déçue par Les gens heureux lisent et boivent du café, je me suis lancée dans la suite. J’avais besoin d’un roman court et je m’étais dit que le lire tant que le premier était encore frais dans ma mémoire était une bonne idée.

Je ne le regrette pas, effectivement, le premier livre était encore bien présent dans mon esprit. Ca m’a permis de pouvoir relever les différences. J’ai au bout du compte mieux aimé ce deuxième tome, pour la simple et bonne raison qu’il m’a plus emportée que le premier, je ne me suis pas ennuyée cette fois.

On voit clairement l’évolution des personnages dans ce roman, surtout de Diane, qui a fait un gros travail sur elle-même pour aller de l’avant. Je me suis un peu plus attachée à elle cette fois-ci, elle ne me paraissait pas aussi insupportable. Elle ne se lamente plus sur son sort mais se prend en main, de façon très saine. Bien sûr, elle est encore fragile, mais elle ne se laisse plus aller, et ça, c’est un énorme progrès.

En termes de personnages, je dois aussi reconnaître que Félix m’a moins agacée, même si je regrette toujours que l’auteure ait choisi d’embrasser le cliché du meilleur ami gay excentrique. Clairement, il a besoin d’une bonne paire de gifles et qu’on le remette à sa place mais la direction qu’il prend en fin de roman est plutôt prometteuse.

L’intrigue n’est pas follement originale, loin de là. Tout est très attendu, y compris le dénouement que j’ai vu venir à des kilomètres, mais le processus pour y parvenir, même si je l’attendais, me semblait nécessaire à la crédibilité de l’histoire, bien qu’on aurait pu arriver au même résultat sans reprendre à peu près tous les codes de la romance.


En bref, même si certains ont estimé que ce deuxième roman n’était pas nécessaire, ce que je conçois très facilement quand on a aimé le premier tome, je suis contente d’avoir eu cette suite qui m’a aidé à relever mon opinion de l’histoire et des personnages. Au-delà de ça, je reste malgré tout sur la réserve concernant ce roman, qui ne m’a pas vraiment emballée. C’était une lecture agréable mais qui ne me marquera pas. 

jeudi 15 juin 2017

Throwback Thursday 15 juin 2017

Bonjour !

Encore une fois cette semaine, je participe au Throwback Thursday Livresque
Qu'est-ce que c'est ? 
C'est un rendez-vous hebdomadaire mis en place par BettieRose Books sur son blog. Il est conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres ! Ainsi chaque semaine un thème est défini et il faudra partager la lecture correspondante (une seule) à ce thème. 
Ce que permet ce rendez-vous ? 
De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à nos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres !

Le thème de la semaine : 

Fête des pères (un père dans la littérature, tous genres confondus) 

Pour ce thème, j'ai eu plus de difficulté à trouver un livre adapté. J'ai un livre de ma PàL qui correspondrait bien, mais, de toute évidence, je ne l'ai pas lu. J'ai quand même finalement arrêté mon choix sur le livre suivant : 

Le clan Rhett Butler de Donald McCaig

Je fais partie de ces personnes qui ont adoré Autant en emporte le vent. J'ai d'abord découvert le film, puis le livre et j'ai adoré les deux. J'ai lu deux suites à cette histoire dont celle-ci et je me souviens l'avoir particulièrement aimée. On peut argumenter que ce roman ne devrait pas exister puisque pas écrit par Margaret Mitchell, mais j'ai apprécié la possibilité d'avoir une suite aux aventures de Scarlet et Rhett dont l'histoire finit quand même sur un cliffhanger de malade. Pour en revenir au thème de la semaine, Rhett est un père exceptionnel, surtout pour son époque. Il est clairement évident qu'il aime sa fille plus que tout. Et c'est la raison pour laquelle j'ai voulu lui rendre hommage aujourd'hui. 

lundi 12 juin 2017

A court of mist and fury - SARAH J. MAAS


S’agissant d’un tome 2, je préfère ne pas vous faire de chronique complète de peur de devoir spoiler pour pouvoir vous expliquer mon ressenti par rapport à ce roman, ça m’attriste un peu car j’ai l’impression de ne pas lui accorder l’importance qu’il mérite.
On retrouve dans ce roman Feyre, trois mois après les événements du premier tome, de retour dans le palais de Tamlin, et brisée par les sacrifices auxquels elle a consenti pour son peuple.
On va découvrir dans ce roman une nouvelle facette de Tamlin, on va retrouver Rhysand et découvrir de nouveaux personnages.
Cette lecture a été un bonheur de bout en bout. Feyre est vraiment une héroïne incroyable, Rhysand a un charisme fou, et les nouveaux personnages apportent une touche d’humour au tout.
L’univers développé est extraordinaire et tellement riche. On ne s’ennuie pas une seconde dans ce roman, les événements et les révélations s’enchainent de façon très rythmée.
L’écriture de Sarah J. Maas est captivante, elle a le don de nous entrainer dans son histoire, de nous immerger dans son monde complètement. Mon seul regret de ce roman est le sort que l’auteure a réservé à Tamlin, que j’avais beaucoup aimé dans le premier tome, mais qui se fait ici complètement balayé par le charisme de Rhysand.

Bref, ce roman est pour moi d’une exquise perfection et est pour moi un coup de cœur absolu. J’ai hâte et redoute en même temps de me plonger dans le troisième et dernier tome de la série.  

jeudi 8 juin 2017

Throwback Thursday 8 juin 2017

Bonjour !

Encore une fois cette semaine, je participe au Throwback Thursday Livresque
Qu'est-ce que c'est ? 
C'est un rendez-vous hebdomadaire mis en place par BettieRose Books sur son blog. Il est conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres ! Ainsi chaque semaine un thème est défini et il faudra partager la lecture correspondante (une seule) à ce thème. 
Ce que permet ce rendez-vous ? 
De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à nos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres !

Le thème de la semaine : 

Ce n'est pas ce que j'attendais (un livre qui vous a laissé une jolie surprise ou au contraire une amère déception). 


Voilà, tout est dans le titre. J'ai eu cette fois plus de difficultés un livre correspondant, puis je suis retombée sur une pépite de ma bibliothèque : 

Dors bien, mon petit prince de Kathy Hepinstall. 

Ce roman très court (- de 200 pages) est plein d'émotion. On y suit une mère qui a emmené son fils hors de danger après qu'un drame soit survenu dans son école. L'ambiance de ce roman est très douce et remplie d'amour. Mais ce qui m'a vraiment marquée dans ce roman, des années après sa lecture, c'est la fin. J'avais été complètement abasourdie et bouleversée par le dénouement de cette histoire. C'est un livre qui est à mon grand regret bien trop méconnu. Je ne l'ai jamais trouvé dans une édition autre que France Loisirs mais vraiment, si un jour vous en avez l'occasion, je vous conseille vraiment cette lecture. En moins de 200 pages, qu'avez-vous à perdre ?

lundi 5 juin 2017

Les gens heureux lisent et boivent du café - AGNES MATIN LUGAND

L’histoire
Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.

Mon avis
J’avais acheté ce livre d’occasion après en avoir tellement entendu parler, je voulais m’en faire mon propre avis. C’est dans le cadre de challenges que j’ai finalement décidé de le lire ce début de mois.

Je dois reconnaître que je suis assez déçue de ma lecture, déçue parce qu’après tant d’éloges, j’avais des attentes ridiculement hautes pour ce roman qui s’est avéré être pour moi d’une banalité sans fin.

Beaucoup de personnes vantent l’écriture de l’auteure dans ce roman, je n’ai pour ma part pas été exceptionnellement séduite par son style. Effectivement, ça se lit bien mais je n’ai rien ressenti de plus pendant ma lecture.

Pour être honnête, je pense que l’obstacle majeur à ma lecture a été le personnage de Diane, que je n’ai vraiment pas beaucoup aimé. Elle est absolument insupportable au début du roman et si elle s’améliore au fil des pages, je n’ai jamais ressenti la moindre empathie pour elle. Elle a des raisonnements et des attitudes qui m’exaspèrent. Je ne vous parle même pas de son meilleur ami que j’ai détesté encore plus qu’elle… Un désastre…

Pour ce qui est de l’intrigue, on a une première partie qui vraiment se traine en longueur. On découvre Diane, sa vie, ses proches. Le moins qu’on puisse dire c’est que le tableau n’est pas vraiment reluisant. Puis elle décide de partir et les premiers temps de son séjour en Irlande sont tout aussi ennuyeux. Et puis, enfin, l’histoire prend son envol et devient un peu plus intéressante. Intéressante mais pas transcendante, c’est assez attendu, on embrasse cliché après cliché. Le seul élément qui se distingue, c’est la fin, et la moralité derrière. Reprendre sa vie en main coûte que coûte.


En bref, vous l’aurez compris, ce roman n’a pas du tout pour moi été une révélation comme ça a pu l’être pour d’autres. Je suis malgré tout assez contente d’avoir lu ce roman et compte bien en lire d’autres de l’auteure ! 

vendredi 2 juin 2017

En bref ce mois-ci

Bilan Mai 2017

Bonjour ! On se retrouve encore une fois pour le bilan mensuel de mes lectures et challenges du mois ! Ce mois-ci le rythme de lecture a été très bon, je suis plutôt contente.

Mes lectures
·         Tous les rêves du monde de Thérésa Révay
·         Scandale au printemps de Lisa Kleypas
·         Le cherche-bonheur de Michael Zadoorian
·         Did I mention I need you de Estelle Maskame
·         Marie d’en haut d’Agnès Ledig
·         La septième vague de Daniel Glattauer
·         Mon midi, mon minuit d’Anna McPartlin
·         Poison de Sarah Pinborough
·         Marion 13 ans pour toujours de Nora Fraisse
J'ai donc réussi à lire 9 livres pour 3123 pages. 


Mes abandons
Les chroniques de San Francisco d’Armistead Maupin. Tiré au sort par ma binôme dans le cadre du challenge Pioche dans ma PàL sur Livraddict, je n’ai pas du tout été convaincue par ce roman, ou en tout cas par son début dont l’ambiance ne me plait pas du tout. J’ai donc préféré l’abandonner.
Baby love de Joyce Maynard. Je n'ai pas réussi à accrocher à l'histoire, les personnages principaux ne m'inspiraient pas du tout. Je n'ai pas voulu me forcer. 

Mon book haul
Un book haul plus léger ce mois-ci qu'à mon habitude : 


Passager pour Francfort d'Agatha Christie - un des derniers romans d'elle qui manquent encore à ma collection.
Irrésistible de Jill Shalvis
Maîtres du jeu de Karine Giebel
Gatsby de F. Scott Fitzgerald - parce que c'est un classique qui me tente beaucoup
Je ne t'oublierai pas de Sophie McKenzie - trouvé sur un vide-greniers quelques jours après en avoir vu des avis positifs
Marion 13 ans pour toujours de Nora Fraisse - encore une trouvaille de vide-greniers !
Deux petits pas sur le sable mouillé de Anne-Dauphine Julliand - reçu dans un swap
L'amie prodigieuse de Elena Ferrante - trouvé à Emmaüs
La fée carabine et Comme un roman de Daniel Pennac
Un mensonge presque parfait de Howard Rougham
Les blessures invisibles de Nicholas Evans - déjà lu mais c'est un rachat au format poche
L'enfant du Titanic de Leah Fleming - idem, je l'ai déjà lu !
A tout de suite les enfants de Martin Doerry
Venge-moi de Patrick Cauvin
A court of mist and fury et A court of wings and ruin de Sarah J. Maas - après avoir lu le tome 1, je me suis précipitée pour me commander la suite, qui est d'ailleurs en cours de lecture et dont je vous parlerai prochainement.
Something dangerous de Lexi Ryan
Cathy's book de Stewart / Weisman / Brigg - trouvé d'occasion chez Affairs, un livre qui m'avait toujours intriguée et que je suis curieuse de pouvoir découvrir !

Mes objectifs du mois de mai
·         Lire au moins 2500 pages – REUSSI avec 3123 pages
·         Lire au moins un livre en VO – ECHEC (tant pis, ils étaient si nombreux le mois dernier que ça compense ^^)
·    Lire au moins un livre de plus de 500 pages – REUSSI avec Tous les rêves du monde de Thérésa Révay, que j’ai lu en e-book mais qui fait plus de 500 pages aussi bien en grand format qu’en poche
·         Lire au moins un livre numérique - REUSSI avec Tous les rêves du monde. Et le livre tiré au sort sera lu je pense pendant mes vacances début juin.  

Mes objectifs pour le mois de juin
Toujours pas de changement sur ces objectifs qui me conviennent plutôt bien.
·         Lire au moins 2500 pages 
·         Lire au moins un livre en VO
·         Lire au moins un livre de plus de 500 pages 
·         Lire au moins un livre numérique


Le livre tiré de la bookjar « Numérique »  


On a beaucoup vu passer ce roman ces derniers mois sur Internet puisqu'il vient de sortir en VF et j'avoue que j'étais aussi intriguée que tout le monde. Et puis je me suis rendue compte que je l'avais sur la liseuse !! :) Ca me fera donc ma deuxième lecture numérique du mois puisqu'il faut encore que je m'attaque à Attachment de Rainbow Rowell, tiré au sort le mois dernier.

jeudi 1 juin 2017

Throwback Thursday Livresque - 1er juin 2017

Bonjour !

Encore une fois cette semaine, je participe au Throwback Thursday Livresque
Qu'est-ce que c'est ? 
C'est un rendez-vous hebdomadaire mis en place par BettieRose Books sur son blog. Il est conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres ! Ainsi chaque semaine un thème est défini et il faudra partager la lecture correspondante (une seule) à ce thème. 
Ce que permet ce rendez-vous ? 
De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à nos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres !

Le thème de la semaine : 

Dans la poche (un livre de poche)


Ayant beaucoup de livres de poche, j'ai voulu vous parler d'un livre dont on ne parle pas beaucoup sur les forums ou sur Internet. Je me suis vite heurtée à des problèmes de mémoire, des livres que j'ai lus il y a des années, que j'ai adorés, mais dont je ne me souviens presque plus... J'ai quand même fini par vous en trouver un, mon souvenir de ce livre est assez flou, mais je vais essayer de vous en parler au mieux ! 

Fleur de neige de Lisa See

Petit résumé : 
Dans la Chine impériale du XIXe siècle, Fleur de Lis et Fleur de Neige naissant au même instant. Cette coïncidence et sa grande beauté permettent à Fleur de Lis, malgré son extraction modeste, de devenir l'âme-sœur, la laotong, de Fleur de Neige, fille de la haute noblesse. La grande amitié qui lie les jeunes femmes se brise quand Fleur de Lis découvre que son amie l'a trahie...
Une histoire d'amitié et de fascination réciproque qui explore avec lyrisme et émotion l'une des plus mystérieuses relations humaines : l'amitié féminine.

J'avais beaucoup aimé ce roman que j'avais trouvé vraiment captivant, l'histoire des deux jeunes filles m'avait complètement emportée. Ce roman m'avait aussi permis de me familiariser avec les coutumes chinoises, n'étant pas vraiment familiarisée avec les us et coutumes asiatiques de manière générale. J'aime beaucoup ce genre d'histoires où l'on suit des personnages sur plusieurs décennies voire toute une vie, le thème de l'amitié féminine est aussi un thème que j'aime voir revenir dans les romans que je lis. En bref, même si je m'en souviens peu, cette lecture m'a laissée un agréable souvenir et fait absolument partie de ces livres que j'aimerais relire (ne serait-ce que pour me rappeler de l'histoire !! ^^)