vendredi 29 juillet 2016

Secrets d'une nuit d'été - LISA KLEYPAS


L’histoire
Comme ses amies Evangeline, Lillian et Daisy, Annabelle Peyton est à la recherche d'un mari. Or la tâche s'annonce ardue pour les quatre demoiselles : la timide Evangeline est affligée d'un bégaiement. Les soeurs Bowman sont américaines et peinent à s'intégrer dans la haute société londonienne. Quant à Annabelle, l'inexistence de sa dot constitue un lourd handicap. Pourtant, il lui faut dénicher un riche époux, membre de l'aristocratie, bien sûr. Autant dire que ce malotru de Simon Hunt n'a aucune chance. Dire qu'il a eu le culot de lui prédire qu'elle serait bientôt sa maîtresse ! Mais qu'attendre d'un fils de boucher ? Non, même s'il s'est enrichi à millions dans l'industrie, il n'est pas un parti envisageable. Et tant pis si elle ne peut oublier le baiser qu'il lui a volé jadis...

Mon avis
Encore une fois, et j’en parlais juste dans ma chronique précédente, mais ce roman est un excellent exemple de roman acheté sur les conseils de Booktube, sans avoir vraiment compris de quoi il s’agissait. Mon égarement était un peu moins flagrant cette fois-ci, je savais bien qu’il s’agissait d’une romance, je n’avais juste pas saisi qu’il s’agissait d’une romance historique, qui n’est pas un genre que j’affectionne beaucoup, ayant parfois trop de mal à m’identifier aux situations dans lesquelles se retrouvent les personnages.

Je me suis cependant lancée dans sa lecture dans le cadre du challenge French Read-A-Thon, et j’ai plutôt apprécié ma lecture, je ne comprends cependant pas l’engouement existant autour de cette saga.

J’ai eu une période il y a une dizaine d’années où je lisais énormément de romans Harlequin, vraiment vraiment beaucoup, et, pour moi, Secrets d’une nuit d’été se range complètement dans cette catégorie. Dès le résumé, on sait déjà exactement comment l’histoire va se terminer, aucun élément de surprise, une héroïne qui n’a rien d’exceptionnel et un héros décrit pour faire rêver les femmes, mais qui ressemble au final à tous les autres héros de ce genre de romans.

Je ne veux pas vous faire croire non plus que je n’ai pas aimé ce livre, bien au contraire, sa lecture a été très agréable et fluide, et il faut quand même reconnaître que le style d’écriture est quand même plus recherché et abouti que ce qu’on trouve dans un Harlequin. Je garde d’ailleurs un très bon souvenir de certains des romans que j’ai lus de cette collection, que je lisais tout simplement parce que les histoires me faisaient rêver, peu importe à quel point elles étaient irréalistes, idéalistes et peu plausibles. Mon étonnement (et ma déception dans une certaine mesure) vient du fait que ces romans font beaucoup de bruit sur la blogosphère et que je ne vois pas trop d’où cela vient.


Pour conclure, ça a été une lecture agréable, divertissante pour moi, mais manquant beaucoup d’originalité. J’ai surtout, depuis que j’ai eu quelques déceptions et abandons, fait un sérieux tri dans ma wishlist ! 

       

1 commentaire: