dimanche 28 mai 2017

Mon midi, mon minuit - ANNA McPARTLIN

L’histoire
À la suite d’un drame, le monde d’Emma, jusqu’alors rempli de promesses, s’effondre. La jeune femme plonge dans le désespoir. Ses amis font alors bloc autour d’elle pour tenter de lui redonner le goût de vivre…
Comment survivre à la perte et au chagrin ? Quel courage l’existence peut-elle parfois exiger de nous ? Après Les Derniers Jours de Rabbit Hayes, Anna McPartlin nous offre de nouveau un roman à la fois caustique et profondément émouvant. Servi par un style plein d’esprit et un humour irrévérencieux, Mon midi, mon minuit est une ode à la vie.

Mon avis
J’avais acheté ce livre peu de temps après sa sortie, j’avais tellement adoré Les derniers jours de Rabbit Hayes que je voulais vraiment découvrir un autre roman de cette auteure. Et fait exceptionnel, j’ai acheté un roman grand format neuf. Hormis Lévy et Musso, ça ne m’arrive jamais.

J’ai donc commencé ce roman avec beaucoup d’enthousiasme, pour finalement être rapidement dérangée par certains éléments de l’histoire. J’ai vu des choses se mettre en place qui ne me plaisaient pas, je commençais à anticiper certaines difficultés (désolée, j’ai du mal à être plus claire sans spoiler…). Et finalement, tout ne s’est pas passé comme je le pensais, pour mon plus grand bonheur.

Les sentiments et émotions sont restitués avec beaucoup de justesse, on y évoque l’amitié et l’amour en toute crédibilité, la perte et le deuil sans exagération inutile et pesante. J’avais en fait énormément craint qu’on ne passe trop de temps sur « la culpabilité du survivant », que cela soit un obstacle trop récurrent dans l’évolution d’Emma, mais je n’aurais pas pu être plus loin de la vérité.

Ce roman nous permet au final de voir Emma se remettre d’une tragédie de la façon la plus crédible et honnête qui soit. On n’a pas ici un personnage qui s’enfonce dans la détresse, qui se refuse à aller de l’avant. Un des messages de ce roman, c’est que, même si la douleur de la perte est difficile à surmonter, la vie finit par reprendre ses droits et on se surprend à nouveau à rire et à aimer.

Les personnages sont très attachants, bien travaillés et les relations entre eux sont très touchantes et vraies. J’ai notamment beaucoup apprécié découvrir les liens entre Emma et Clo, sa meilleure amie, elles ont une belle complicité qui fait plaisir à lire.


Vous l’aurez compris, ce roman c’est encore pour moi une merveilleuse réussite d’Anna McPartlin, dont je vais du coup surveiller les parutions avec beaucoup d’attention, c’est aussi un très beau coup de cœur, une lecture qui fait du bien. Un bijou !!  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire