mardi 18 juillet 2017

La grand-mère de Jade - FREDERIQUE DEGHELT

L’histoire
"J'ai beaucoup lu, depuis très longtemps. Je suis une lectrice assidue, une amoureuse des livres. On pourrait le dire ainsi. Les livres furent mes amants et avec eux j'ai trompé ton grand-père qui n'en n'a jamais rien su pendant toute notre vie commune. Jade eut l'impression que Mamoune lui assénait cette révélation comme si elle avait fait le trottoir, transformant la lecture en une activité inavouable."

Mon avis
J’ai sorti ce livre de ma PàL en profitant d’une lecture commune organisée par Bookwormette sur Livraddict. Il trainait dans ma PàL depuis quelques temps déjà et je dois reconnaître que sans ça, je n’aurais probablement pas de sitôt lu ce roman. Au final, je suis plutôt contente de l’avoir fait, même si je n’ai pas été complètement convaincue par ce roman. Venez, je vous explique pourquoi.

Je pense que cette histoire me restera en tête un moment, parce qu’elle a fait résonner en moi une profonde nostalgie, des souvenirs d’enfance perdus. Et rien que pour ça, je ne pourrais jamais regretter cette lecture. Et la plume de Frédérique Deghelt m’a beaucoup aidée en ce sens. Le roman est vraiment bien écrit, d’une façon presque poétique je dirais. Aucune lourdeur de style dans ce texte qui se lit très facilement. On y alterne les points de vue de Jade et de sa grand-mère de façon très fluide. De ce point de vue, la lecture a vraiment été agréable.

Parlons un peu personnages. On retrouve dans ce roman Jade, une journaliste de trente ans qui, en apprenant que ses tantes ont décidé de placer sa grand-mère en maison de retraite, se précipite sur les routes pour lui éviter cette épreuve et lui proposer de vivre avec elle à Paris. Va s’ensuivre une colocation pour le moins originale, mais riche en émotion et en découvertes.

Si dans un premier temps, Jade m’a beaucoup impressionnée pour le courage dont elle fait preuve, après tout, ce n’est pas si évident que ça de renoncer du jour au lendemain à sa solitude pour vivre avec sa grand-mère, elle a perdu de l’intérêt à mes yeux au fur et à mesure que l’histoire avançait. Elle est un peu superficielle et je n’ai juste pas tant été charmée par son histoire que par celle de Jeanne, sa grand-mère.

Jeanne m’a vraiment beaucoup plu. C’est une dame âgée mais qui est encore très indépendante et énergique. Elle aussi m’a impressionnée par son courage car à plus de 80 ans, accepter de se déraciner, quitter la montagne où elle a toujours vécu pour aller vivre à Paris, c’est un changement qui n’est vraiment pas anodin. Et pourtant, elle n’y réfléchit pas vraiment et suit Jade. Elle a une clairvoyance et des réflexions sur la vie qui me l’ont rendue très attachante.

Ce roman cependant, n’est pas seulement une jolie histoire mais c’est aussi une invitation à la réflexion au sort que nous réservons aux personnes âgées dans notre société actuelle. Et en cela, Jeanne a eu des réflexions qui m’ont émue, notamment quand elle constate amèrement que, passé un certain âge, sans qu’on s’en rende compte, il semblerait que sa vie ne lui appartienne plus vraiment.

Malgré tous ces bons points, il y a quand même un je-ne-sais-quoi qui m’a chiffonnée pendant ma lecture. Je ne saurais vraiment expliquer son origine, mais je n’avais jamais vraiment envie de reprendre ma lecture de ce roman. Même si l’histoire était plaisante, elle m’ennuyait un peu au fond. Et c’est ce qui fait que cette lecture s’est révélée un peu mitigée pour moi.

Le dernier aspect de ce roman que je voudrais évoquer avec vous, c’est l’épilogue. En trois pages d’épilogue, l’auteure a complètement changé la donne sur son roman, remet en question tout ce que nous avons lu et a brisé mon pauvre petit cœur au passage… Je ne vous en dis pas plus, mais cet épilogue est vraiment très fort, avec un pouvoir dévastateur. Après, on adhère ou pas, ça, c’est complètement personnel.


Au final, on a dans ce roman une très belle combinaison entre une écriture poétique, une histoire touchante, des personnages attachants, un final explosif et pourtant, l’ensemble ne m’a pas convaincue plus que ça puisque je me suis beaucoup ennuyée au cours de cette lecture. Et pourtant, ce que j’en retiendrai, c’est les souvenirs de mes grand-mères qui sont remontés à la surface au fil des pages. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire