lundi 27 février 2017

Night School Tome 1 - C.J. DAUGHERTY

L’histoire
Qui croire quand tout le monde vous ment ?
Allie Sheridan déteste son lycée. Son grand frère a disparu. Elle vient d'être arrêtée. Une énième fois. C’en est trop pour ses parents qui l’envoient dans un internat aux règles quasi militaire.
Contre toute attente, Allie s’y plaît. Elle se fait des amis et rencontre Carter, un garçon solitaire et ténébreux, aussi fascinant que difficile à apprivoiser…
Mais l'école privée Cimmeria n'a vraiment rien d'ordinaire. L’établissement est fréquenté par un fascinant mélange de surdoués, de rebelles et d'enfants de millionnaires. Plus étrange, certains élèves sont recrutés par le très discrète « Night School », dont les dangereuses activités et les rituels nocturnes demeurent un mystère pour qui n'y participe pas.
Allie en est convaincue : ses camarades, ses professeurs, et peut être même ses parents, lui cachent d'inavouables secrets. Elle devra vite choisi à qui se fier, et surtout qui aimer.

Mon avis
Ce livre trainait dans ma bibliothèque depuis un moment et pourtant, il me faisait terriblement envie, j’avais toujours été persuadée qu’il me plairait beaucoup. Et puis, après mes déboires avec le young adult ces derniers temps, j’avais fini par craindre que celui-là aussi ne me plaise pas. Au final, je me suis lancée. Et je ne regrette pas, j’ai adoré !

Ce qui m’a le plus convaincue dans ce roman, c’est son originalité, dans une certaine mesure. Car même si on y retrouve de nombreux codes du genre, ici, il ne s’agit ni d’une bande d’ados dans un univers dystopique, ni de créatures fantastiques vivant dans notre monde incognito. Ce n’est pas le sujet de ce roman, en tout cas pas dans ce premier tome, on verra ce que révèle la suite.

Ici, on retrouve Allie, envoyée dans un pensionnat strict après avoir enchainé les bêtises d’ado. La présentation et la description de cette école m’a souvent fait penser à Poudlard. Mais la comparaison s’arrête là, on n’est pas ici dans un roman fantastique ! Allie se rend rapidement compte de deux choses : premièrement, qu’elle se plait dans cette nouvelle école, deuxièmement, qu’elle ne semble pas vraiment y avoir sa place. En effet, cette école semble réunir à la fois de jeunes surdoués et des enfants de millionnaires. Et Allie n’est ni l’un ni l’autre.

On va la suivre pendant tout le roman, la voir se faire des amis, des ennemis, se prendre de curiosité pour la Night School, la société secrète de l’école, alors que des événements dramatiques ont lieu. J’ai beaucoup aimé Allie, une jeune fille curieuse, bosseuse mais pas trop, téméraire mais pas trop. Elle n’est pas parfaite, et c’est ce qui la rend attachante, car elle est du coup crédible. On peut s’identifier à elle plus facilement.

Les autres personnages m’ont aussi beaucoup plu, ils ont chacun une personnalité distincte, une histoire, de la profondeur. Ils ne sont pas là juste pour faire ressortir Allie. Ils sont cependant tous mystérieux : je n’ai de convictions sur aucun d’entre eux et tous me semblent susceptibles de retourner leur veste du jour au lendemain. C’est ce qui donne à l’histoire son aspect addictif : je veux savoir qui joue un jeu, qui est sincère.


Je vous disais un peu plus haut qu’on retrouve dans ce roman certains codes du young adult, le plus important d’entre eux étant le triangle amoureux qui se profile à l’horizon. S’il n’a pas pris trop de place dans ce premier tome, je sens que ça prendra de l’importance dans la suite, et honnêtement, ça me fatigue d’avance… Mais j’ai quand même bien hâte de lire la suite, ce premier tome m’a vraiment bien accrochée ! 

   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire