vendredi 27 janvier 2017

Demain est un autre jour - LORI NELSON SPIELMAN

L'histoire
À la mort de sa mère, Brett Bohlinger pense qu’elle va hériter de l’empire de cosmétique familial. Mais, à sa grande surprise, elle ne reçoit qu’un vieux papier jauni et chiffonné : la liste des choses qu’elle voulait vivre, rédigée lorsqu’elle avait 14 ans. Pour toucher sa part d’héritage, elle aura un an pour réaliser tous les objectifs de cette life list... Mais la Brett d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec la jeune fille de l’époque. Enseigner ? Elle n’a aucune envie d’abandonner son salaire confortable pour batailler avec des enfants rebelles. Un bébé ? Andrew, son petit ami avocat, n’en veut pas. Entamer une vraie relation avec un père trop distant ? Les circonstances ne s’y prêtent guère. Tomber amoureuse ? C’est déjà fait, grâce à Andrew, à moins que...  Malgré tout, Brett va devoir quitter sa cage dorée pour tenter de relever le défi. Et elle est bien loin d'imaginer ce qui l'attend.

Mon avis
Ce roman aussi a été choisi par ma binôme dans le cadre du challenge Pioche dans ma PàL. Je l'avais acheté sur un coup de tête dans un vide-grenier l'été dernier, vraiment pas convaincue de vouloir le lire. Et puis le sort en a décidé autrement. Et le sort a eu rudement raison.

Cette fois encore, j'ai passé un super moment de lecture avec ce roman. Ce n'était pas très crédible, parfois très caricatural, mais hyper positif, et ça fait beaucoup de bien.

La force de ce roman selon moi, c'est son personnage principal, Brett. Elle est une jeune femme assez peu sûre d'elle au début du roman, enfermée dans ce qu'elle croit être une vie de couple épanouissante. Et le décès de sa mère va faire éclater cette bulle dans laquelle elle vivait. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle a une étonnante capacité à se remettre en question, à s'adapter à de nouvelles situations.

J'ai trouvé son évolution très intéressante à suivre, bien plus qu'un personnage qui reste fidèle à lui-même pendant toute la durée du roman. On la voit parcourir beaucoup de chemin et ne pas vraiment hésiter à remettre en question tous les aspects de sa vie, aussi bien romantique, que professionnelle, que personnelle… Bref, tout y passe. Et si elle est réticente au début, évidemment, elle finit vite par se laisser guider par cette liste que lui « impose » sa mère.

On pourrait s’inquiéter de se trouver face à un personnage matérialiste et obsédé par l’argent puisque l’objectif de cette liste à accomplir a pour objectif l’obtention de son héritage, mais ce n’est vraiment pas ce qui est central à l’histoire. On se rend vite compte que, si effectivement Brett a l’habitude d’avoir de l’argent, ça ne la perturbe pas outre-mesure de devoir s’en passer. Elle fait même preuve de beaucoup de générosité et se remet en question sur ce sujet plusieurs fois au cours du roman.

Au final, cette chronique parle beaucoup du personnage de Brett, qui est quand même le focus de l’histoire, mais peu du reste… Que dire… L’intrigue en soi n’est pas folle d’originalité, ça s’est déjà beaucoup vu les héritages sous condition comme on le voit ici. J’ai par contre été assez étonnée par le dénouement des dernières pages de l’histoire, je ne m’attendais pas à ce personnage. C’est d’ailleurs un peu trop facile comme fin, mais bon, passons, le roman entier n’est pas d’une crédibilité folle de toute façon !


Pour conclure, une très bonne lecture pour moi, une héroïne très attachante et un gros plein d’optimisme ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire