mercredi 1 juin 2016

The Selection trilogy - KIERA CASS


L’histoire :
35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie. 
Quand la dystopie rencontre le conte de fées ! 

Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne... Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d'Illeá, la « Sélection » s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le cœur du jeune Prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d'office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu'elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles... Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés : l'existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu'elle n'aurait jamais osé imaginer ?

Mon avis :
Après avoir entendu beaucoup de bien de cette trilogie, je me suis lancée à la lire courant février.

J’aime globalement lire des livres jeunesse car ils ont l’avantage d’être faciles à lire, très fluides, même si le style en est du coup pas très recherché, mais ce n’est pas ce que je cherche dans ce genre de roman. J’ai lu les trois tomes à la suite quasiment et, à part le tome 2 qui m’a un peu fait peiné, j’ai dévoré ces livres, tellement le style est addictif.

Au niveau personnages, j’ai connu des hauts et des bas avec America qui ne m’a fait ni chaud ni froid dans le tome 1, m’a carrément agacée au tome 2 et est finalement remontée dans mon estime dans le tome 3 par certaines de ses décisions et des risques qu’elle ose prendre. Je n’ai absolument pas aimé Aspen dont la seule utilité à mon sens était de servir un triangle amoureux inutile. Le Prince Maxon a en revanche été un personnage intéressant à découvrir.

L’histoire en elle-même n’est pas exceptionnelle, l’aspect dystopie y a une part infime et le point central de l’histoire tourne autour de la sélection et qui sera choisie par le Prince Maxon. C’est typiquement le genre d’histoires que j’aime bien alors j’ai plutôt apprécié ma lecture dans l’ensemble. Malgré un tome 2 en mode triangle amoureux insupportable. Malgré une fin prévisible. Je dois cependant reconnaître qu’un des événements de la fin du tome 3 m’a agréablement pris par surprise même si ça a été selon moi un prétexte facile pour se débarrasser d’un obstacle gênant.


En conclusion, une trilogie sympathique, même si peu originale, qui m’aura fait passer un bon moment de lecture. J’envisage même de lire la suite et les tomes compagnons. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire