mercredi 19 avril 2017

Nymphéas noirs - MICHEL BUSSI

L’histoire
Tout n'est qu'illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au coeur de l'intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit tout et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.

Mon avis
Après ma lecture compliquée du Livre perdu des sortilèges, j’ai eu besoin de lire un roman facile, addictif. Je savais que Michel Bussi serait un bon choix dans cet objectif. Et ce n’était pas une erreur.

J’ai dévoré ce roman en quelques jours, dans un état de suspens constant quant au dénouement de l’histoire. Parce qu’une fois qu’on est dedans, on a juste envie besoin de connaître la suite, comprendre ce qu’il s’est passé.

Encore une fois, Michel Bussi a fait très fort, nous mène en bateau dans toutes les directions, nous rend suspects même les plus innocents. L’environnement dans lequel est développé ce roman est aussi très bien développé, j’ai pris beaucoup de plaisir à en apprendre plus sur les œuvres et la vie de Monet. L’ambiance de ce petit village est vraiment particulière, sans être oppressante, on sent que ce village a bien des choses à cacher, qu’il ne s’agit pas seulement d’un tranquille petit village de campagne.

Les personnages sont aussi très bien approfondis, ils ont beaucoup de caractère et même si je ne me suis pas vraiment attachée à eux, je les ai trouvés très authentiques et crédibles et j’ai aimé découvrir leur histoire.

Vous l’aurez compris, ce roman est parfaitement maitrisé, du début jusqu’à la fin. Oui, jusqu’à la fin. Sauf que je n’ai vraiment pas adhéré au dénouement de cette histoire. Je suis tellement déçue… Je reconnais que c’est une solution plutôt cohérente mais, je l’ai trouvée trop facile, j’ai l’impression que l’auteur a triché avec cette fin. On a une intrigue bien ficelée, un développement et des révélations régulières mais cette fin… Désolée mais non. C’était trop facile. Il y avait sûrement une meilleure façon de résoudre cette histoire.


Malgré tout, je ne regrette pas ma lecture. Ce ne sera clairement pas mon livre préféré de cet auteur mais la lecture était vraiment très plaisante, j’en garde un bon souvenir, en dépit de ce dénouement. 

2 commentaires:

  1. Bonjour,

    Moi je trouve que la fin de l'histoire change de ce que l'on peut lire habituellement même si elle est facile ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, c'est une fin très inattendue, à aucun moment je ne m'en suis doutée. Mais ça m'a laissé un arrière-goût de "trahison". On s'attend à un dénouement épique et au final, je me suis juste dit "tout ça pour ça ?". Après, j'ai adoré ma lecture malgré tout, ça a été tellement prenant. Je ne garde pas rancune à Michel Bussi de cette fin ! ^^

      Supprimer