dimanche 15 janvier 2017

Après la nuit - CHEVY STEVENS

L’histoire
Adolescente, Toni Murphy a une vie compliquée entre un petit ami, Ryan, qu’elle adore, des parents avec qui la relation est conflictuelle et des camarades de classe qui lui mènent une vie d’enfer. Sa vie tourne au cauchemar quand sa sœur cadette est assassinée une nuit d’été. Toni et Ryan sont reconnus coupables de meurtre et envoyés en prison. Aujourd’hui âgée de 34 ans, Toni se retrouve en liberté conditionnelle. De retour dans sa ville natale, elle essaie de reprendre une vie normale. Mais rien n’est facile. Elle a interdiction de revoir Ryan, sa mère doute de son innocence et le groupe de filles qui lui a mené la vie dure au lycée la harcèle de nouveau. Surtout, Toni prend conscience qu’elle ne pourra tourner la page tant qu’elle n’aura pas découvert la vérité. Que s’est-il réellement passé cette nuit-là ? Mais la vérité a un prix…

Mon avis
J’avais noté ce livre après en avoir entendu parler sur Livraddict et même si elle n’avait au final pas tant aimé le livre, j’avais été plutôt séduite par le résumé. Rétrospectivement, je comprends quand même un peu mieux pourquoi elle n’a pas été séduite. Je vous explique !

On suit tout au long de ce roman le point de vue de Toni, mais à différentes périodes : avant le meurtre de sa sœur, son séjour en prison et à sa libération conditionnelle. Cette alternance des périodes ne m’a absolument pas gênée, c’est très bien maîtrisé et je n’ai jamais été gênée dans ma lecture à cause de ça. J’ai trouvé ce roman très addictif, c’est d’ailleurs un de ses points forts : c’est un page-turner. Je n’étais pourtant pas trop convaincue sur les 80 premières pages, j’ai failli le reposer plusieurs fois et puis j’ai fini par me retrouver complètement absorbée dans ma lecture, et en à peine deux jours, il était terminé.

Cependant, je relève deux points négatifs. Tout d’abord, les personnages, à commencer par Toni et Ryan. Je ne les ai en fait pas du tout aimés. Ils sont aux antipodes de ce qui rend un personnage charismatique à mes yeux. Ils n’avaient pour moi aucun intérêt. Certes, j’avais de la compassion pour eux, ils ont quand même perdu quinze années de leur vie en prison pour un crime qu’ils n’avaient pas commis, et même si je ne les aimais pas, ils ne méritaient pas ce sort.

Je n’ai pas non plus beaucoup aimé l’évolution de l’intrigue. On se doute très rapidement de la personne responsable du meurtre du coup il n’y a pas beaucoup de suspens. Le mystère du roman, c’est le mobile de ce meurtre. Et j’ai été un peu déçue par cette révélation.

Les deux thèmes principaux abordés dans ce roman sont le harcèlement scolaire et l’univers carcéral. Des thèmes qui au final ne me parlent pas tant que ça et que je n’aurais pas voulu voir être le centre de l’histoire au détriment de « l’enquête ». Au final, on passe beaucoup de temps à découvrir la vie de Toni, la situation avec sa sœur avant son assassinat et les conséquences sur sa vie à elle, mais la résolution de l’énigme précisément est somme toute très rapide.


Au final, c’était un moment de lecture agréable car les pages ont défilé, mais pour un livre qui ne me laisse au final pas un très bon souvenir. Oui, c’est un peu particulier comme sensation ;) 

  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire