mercredi 28 septembre 2016

The girl on the train - PAULA HAWKINS

L’histoire
Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

Mon avis
J’ai acheté ce livre récemment, il me faisait envie depuis plusieurs mois mais le prix du grand format m’avait toujours arrêtée. Et puis je l’ai trouvé en poche en VO le mois dernier, alors j’ai craqué. Il est d’ailleurs aussi sorti en poche en France depuis. Comme ce roman a été adapté au cinéma, je voulais absolument le lire avant d’aller voir le film.

Je ressors de ma lecture assez déçue, pas parce que le livre ne m’a pas plu, mais parce que mes attentes étaient beaucoup trop élevées. Ce livre a été survendu en étant sans cesse comparé aux Apparences de Gillian Flynn. Certes, il y a des ressemblances, et le personnage de Megan m’a souvent fait penser à Amy du roman de Gillian Flynn, mais le dénouement est bien trop prévisible à mon goût.

L’histoire de Rachel est tristement banale, une femme trompée devenue alcoolique, qui prend tous les jours le même train pour aller travailler. Du train, elle observe les maisons et leurs habitants, notamment une maison où vit un couple qu’elle estime parfait. Elle imagine leur vie. Comme on l’a tous déjà fait, en fait. En croisant des gens dans la rue, on entend parfois des bribes de conversation et on essaye d’imaginer ce qu’est la vie de cette personne. Mais Rachel va pouvoir finalement découvrir la vie réelle de ces personnes qu’elle observe tous les jours et voir qu’elle n’est pas si parfaite.

J’ai trouvé ce roman très bien mené, je ne me suis jamais ennuyée pendant ma lecture, à sans cesse essayer de deviner ce qu’il s’est passé. Sauf que j’ai deviné trop vite, arrivée à un peu plus de la moitié de l’histoire. Je n’ai du coup pas eu d’effet de surprise au moment de la révélation finale. J’ai trouvé que les indices semés par l’auteure étaient quand même un peu trop flagrants pour pouvoir être manqués.

Au-delà de ça, j’ai vraiment été prise dans l’histoire. On alterne dans ce roman entre le point de vue de Rachel, notre personnage principal, celui de Megan, la jeune femme disparue, et d’Anna, la nouvelle femme de Tom, l’ex-mari de Rachel. Si les points de vue d’Anna et Rachel sont écrits au moment de l’histoire, nous commençons l’histoire de Megan un an avant le déroulé de l’histoire. Cette alternance des points de vue et des périodes a été très bien maitrisée, je ne me suis jamais sentie perdue dans le récit, il faut quand même dire que l’auteure écrit les dates à chaque nouvelle journée.

Les personnages ont tous été très intéressants à suivre, je les ai trouvés vraiment bien développés et ai pris plaisir à les suivre, même si je n’en ai vraiment apprécié aucun au final. Je n’ai pas du tout aimé Anna, Megan m’était insupportable au début de son récit et Rachel n’a vraiment rien qui attire la sympathie non plus. Mais au final, j’étais là pour les observer tous, et pas les aimer et ça ne m’a pas dérangée beaucoup de ne pas m’attacher à eux. Et en fin de compte, chacune aura son bon moment dans le récit.


Au final, ça a pour moi été une très bonne lecture, et même si je vois très bien d’où viennent les comparaisons avec Les Apparences, je m’attendais du coup à quelque chose de bien plus extraordinaire que ce qu’il s’est réellement passé. Malgré tout, les personnages sont très riches et approfondis, l’intrigue est bien ficelée, bref, un bon thriller !! 

      

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire