dimanche 12 juin 2016

Un avion sans elle - MICHEL BUSSI

L'histoire :
En 1980, un avion se crashe sur une montagne du Jura. A l'intérieur, aucun survivant, à l'exception d'un bébé projeté hors de l'avion avant qu'il prenne feu. Ce bébé survivant, deux familles vont se le disputer. En l'absence de preuves formelles, la justice tranche. Dix-huit ans plus tard, le détective engagé pour trouver la réponse à ce mystère n'a abouti à rien. Alors qu'il est sur le point d'abandonner, il trouve enfin la solution sur la première page d'un vieux journal. Mais avant de pouvoir la partager, il est assassiné. Qui est-elle ?

Mon avis :
J'avais acheté ce livre un peu sur un coup de tête en faisant un tour dans une librairie d'où je ne voulais pas ressortir les mains vides. Et puis je me suis lancée à le lire en ce début de mois de juin, en quête d'une lecture prenante et addictive. Je n'ai pas été déçue du voyage.

J'ai complètement adoré ce livre que j'ai eu beaucoup de mal à lâcher. Dès les premières pages, on est mis dans le bain et dans un suspense terrible. Comment est-il possible qu'un mystère ne puisse être résolu que 18 ans après ? Ne cherchez pas à vous retourner le cerveau, on ne peut pas deviner cette réponse-là...

Après ça, les événements et les révélations s'enchaînent à un rythme fou, ne nous laissant pas une seconde de répit. L'histoire est racontée sous différents points de vue, bien que le principal reste Marc, le frère (ou pas), d'Emilie, le bébé rescapé.

Pour moi, il y a deux bémols principaux à cette histoire :
·         les personnages. A aucun moment je ne me suis sentie proche des personnages ou ai même ressenti de l'empathie pour eux, ils m'ont laissée indifférente. Seule exception pour le personnage de Pierre Vitral, le grand-père d'Emilie, que j'ai bien aimé mais qui est très peu présent dans le roman.
·         Certains aspects de l'intrigue. Je m'explique : même si je n'avais pas toutes les réponses, j'avais déjà deviné dans les grandes lignes certains mystères. J'avais notamment deviné dès le départ, une partie de la réponse quant à la véritable identité d'Emilie. Dommage...


Ces deux points sont les seuls freins m'empêchant d'attribuer le coup de cœur à ce roman que j'ai adoré. Vite, vite un autre Bussi !! 

3 commentaires:

  1. J'en ai trois de bussi dans ma PAL dont un avion sans elle. Je les emmène avec moi cet été. J'ai hâte ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. comme je te comprends. Cet auteur a su m'accrocher en un roman et comme j'ai tous ses romans dans ma liseuse je pense, je vais me faire un plaisir de les déguster un à un !! :)

      Supprimer
  2. Moi j'avais adore et rien deviné haha. Mais je te rejoins pour les personnages. En ce moment même je lis maman a tort de bussi

    RépondreSupprimer