vendredi 3 juin 2016

Saga Insaisissable - TAHEREH MAFI


L’histoire
“Ne me touche pas” je lui murmure. Je mens mais ne lui dis pas. J’aimerai qu’il me touche mais ne lui dirais jamais. Des choses arrivent quand on me touche. Des choses étranges. De mauvaises choses. Des choses mortelles.
 Juliette est enfermée depuis 264 jours dans une forteresse pour un accident. Un crime. 264 jours sans parler ni toucher personne. Jusqu’au moment où un gardien vient partager sa cellule. Derrière sa nouvelle apparence, elle le reconnaît : c’est Adam, celui qu’elle aime en secret depuis toujours.


Mon avis
Mon histoire avec cette saga est compliquée. On m’a offert le premier tome à Noël et je me suis dépêchée de le commencer. Et ça a été très dur. Je m’ennuyais pendant ma lecture, n’avais même jamais envie de la reprendre. A la fin, je me suis forcée à la finir pour en être débarrassée et j’étais bien décidée surtout, à ne jamais lire la suite. Et puis, on a eu des révélations en fin de tome 1 qui m’ont intriguée, suffisamment pour vouloir lire la suite, alors j’ai lu la trilogie entière. Ca n’a pas vraiment été une bonne lecture pour moi, ça a été parfois laborieux mais j’étais suffisamment prise par l’histoire pour avoir la curiosité de savoir comment ça finirait.

Pour commencer, premier point dérangeant à mes yeux : le style d’écriture. Cette saga est écrite à la première personne, nous sommes donc dans la tête de Juliette, notre « héroïne » au toucher mortel. Mais Juliette est un peu troublée par ces longues journées d’enfermement et ses pensées sont confuses, ce qu’a voulu interpréter l’auteure dans sa façon d’écrire mais ça m’a dérangée. Les phrases barrées, représentant plus ou moins ce que Juliette pense mais n’ose pas dire et surtout, les répétitions à outrance… Je n’ai pas du tout aimé, je bloquais sur chaque répétition pour en trouver sa signification et bien sûr, je n’en trouvais pas.

Parlons maintenant un peu des personnages. Nous avons tout d’abord Juliette, adolescente mal dans sa peau dont le toucher est fatal pour tout le monde. Elle passe une bonne partie de la saga à se lamenter sur son sort, à se poser en martyre comme la fille la plus malheureuse et malchanceuse de la Terre. Et puis, après s’être fait secouer par un des personnages qui lui fait remarquer le peu d’importance de ses problèmes face au reste, elle commence à devenir plus intéressante, jusqu’à finalement devenir une véritable héroïne dans le tome 3, qui s’affirme, prend des décisions et des initiatives et ne se contente plus de « subir » sa vie.
Le personnage d’Adam à l’inverse, a eu dans mon estime un déclin fulgurant au fil des tomes. Il a commencé en étant un héros dans le tome 1, il aide Juliette, la sauve, se sacrifie pour elle. Mais à partir du tome 2, il devient imbuvable. Un homme larmoyant, suppliant s’apitoyant sur son sort, pour finir par être véritablement cruel et méprisant dans le dernier tome.
En revanche, j'aime beaucoup Kenji, un personnage avec des valeurs, un caractère facile et la seule source d'humour de ce roman.
Quant à Warner, que j'avais à peine remarqué dans le tome 1, se révèle être un personnage très intrigant et celui qui a eu l’évolution la plus fascinante au fil des tomes. J’ai beaucoup aimé le découvrir en tout cas.

J’ai surtout au final été frustrée par le peu d’avancées réalisées dans l’intrigue. Il s’agit à la base d’une dystopie, mais elle est au final très peu présente dans l’histoire, et cet aspect-là ne me semble pas résolu à la fin de la saga, qui ressemble au final plus à un tome 1 introductif. On arrive au bout de la lecture en ayant encore mille questions sur cet univers. Ca donne un gout de "pas fini" arrivé à la dernière page.
Je ne suis généralement pas trop gênée par la romance (parce que j'adore ça !!) mais même moi, elle m'a souvent embêtée dans cette histoire et j'ai un peu zappé les pages concernées. Entre le triangle amoureux du tome 2 et les « je t’aime, moi non plus » du tome 3 c’était un peu trop.


En bref, même si les tomes se sont améliorés au fil de la lecture, je ne recommanderais certainement pas cette saga. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire