vendredi 17 juin 2016

Les coeurs fêlés - GAYLE FORMAN

L’histoire
Du jour au lendemain et sans en comprendre la raison, Brit se retrouve dans un camp de redressement pour filles à problèmes. Il s’avère très rapidement que cette école n’est pas du tout là pour aider les jeunes mais pour les mater. Et ça sera grâce à l’aide de ses nouvelles amies qu’elle va pouvoir malgré tout continuer à vivre et ne pas sombrer dans la folie.

Mon avis
J’ai acheté ce livre mardi dernier au CAPS sur un coup de tête. Je connaissais l’auteure de nom, bien sûr, je compte lire Si je reste un jour alors quand j’ai vu ce titre à 0,50€, je n’ai pas trop hésité. Et puis, quand je me suis retrouvée ce même soir avec du temps à tuer, j’ai pris ce livre pour m’occuper. Ca a été pour moi une magnifique découverte !

Il est en fait très court, à peine plus de 200 pages, mais il n’en faudrait pas plus. Je l’ai lu presque sans m’en rendre compte (si vraiment ça veut dire quelque chose…). Les mots défilaient devant mes yeux, les pages se tournaient sans que j’y pense, j’ai complètement été prise dans cette histoire. L’auteure a un style simple et efficace, qui rend la lecture fluide et plaisante.

Les personnages de cette histoire m’ont beaucoup plu. A part l’héroïne, qui est la narratrice de cette histoire, on ne sait pas forcément énormément de choses sur les autres personnages, mais j’ai pris plaisir à les découvrir et à les suivre. Au-delà de Brit, nous faisons aussi la connaissance des filles qui vont devenir les amies de Brit dans cette école : Virginia, Babe, Cassie, Martha… Toutes se sont retrouvées là pour des motifs un peu vaseux et elles vont s’entraider et se soutenir au jour le jour pour ne pas se laisser miner par cet enfer qu’elles vivent.

Et il faut le dire, ce roman est selon moi, avant tout, une ode à l’amitié. Ces filles se serrent les coudes envers et contre tout, sont là les unes pour les autres quand l’une d’entre elles vivent une mauvaise passe. J’ai trouvé cela absolument extraordinaire. Dans un lieu où tout le monde y gagne à dénoncer les autres, la solidarité de ces filles fait chaud au cœur.

Le reste de l’intrigue est plutôt centré sur les mésaventures de Brit et ses amies dans cette école, comment elles contournent le règlement pour pouvoir avoir un semblant de vie normale, les séances de thérapie agressives et cruelles qu’elles doivent suivre pour soi-disant les aider sur le chemin de la guérison…

L’auteure précise à la fin que, même si l’école du roman est inventée, il existe encore des écoles de redressement qui utilisent des méthodes similaires, quoique plus modérées. Le message que veut faire passer l’auteure dans ce roman est que, pour les ados en difficulté, cette solution drastique n’est pas la meilleure pour les aider, que ce dont ils ont besoin, c’est d’être écoutés, accompagnés, compris.

J’ai également beaucoup aimé découvrir en plus de détails l’histoire de Brit, son enfance, les problèmes de sa mère, et ensuite, le remariage de son père et tout ce qui va s’ensuivre.


En bref, ça a été une jolie petite lecture, pleine d’émotions et qui m’a aussi fait réfléchir sur un phénomène de société auquel je n’avais auparavant jamais pensé. A lire absolument !! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire