jeudi 27 avril 2017

Les étoiles de Noss Head T.2 : Rivalités - SOPHIE JOMAIN

L'histoire 
Pour moi, une nouvelle vie commençait : l’université à St Andrews avec Leith, mon petit ami loup-garou. J’avais espéré que le calme était revenu, que je vivrais ma première année de fac comme n’importe quelle jeune fille, ou presque. Douce utopie, rien ne se passe jamais comme on le voudrait.  Il fallait qu’ils se fassent la guerre, c’était plus fort qu’eux. Leur haine ancestrale allait les pousser à bout. J’étais dépassée. Je n’en avais aucune idée alors, mais les forces qui devraient s’affronter allaient au-delà de tout ce qu’on peut imaginer. J’étais au moins sûre d’une chose : tôt ou tard, je paierais les pots cassés. Peut-être même que je ne m’en sortirais pas indemne. 

Mon avis 
Ca fait presque un an que j'ai lu le premier tome de cette saga, que j'avais bien aimé mais sans plus mais dont j'étais très curieuse de connaître la suite puisque les avis sont tous unanimes à décréter que cette série se bonifie avec le temps. Sauf que je m'étais partiellement fait spoiler la fin de ce deuxième tome par une booktubeuse, peu après avoir lu le tome 1. Du coup, j'essayais vainement d'oublier ce que j'avais entendu, tout en sachant pertinemment que ça n'arriverait jamais. Bref, j'ai fini par le lire quand même.  

Encore une fois, j'ai bien aimé. Ca n'est pas le coup de cœur que ça a pu être pour d'autres bien que je l'ai effectivement préféré au premier tome. J'ai ressenti l'évolution dans l'écriture de l'auteure. Je n'ai pas cette fois-ci été dérangée par une foison de mots anglais glissés de façon inopportune dans le texte. Il y en a, mais beaucoup moins, j'ai donc été moins gênée. Je l'ai trouvé surtout bien plus addictif et immersif, on se sent plus impliqués par le sort des personnages. J'ai aussi beaucoup aimé certains nouveaux personnages, notamment Julia et Darius.  

J'ai pourtant relevé plusieurs points négatifs à ce roman. On commence avec l'intrigue. Bien sûr, elle avance et évolue, mais, encore une fois, je ressens les similitudes avec Twilight. On avait un premier tome qui nous introduisait une créature fantastique, pas si méchante que ça au final. Le deuxième tome nous parle de leurs ennemis jurés, et notre héroïne se retrouve tiraillée entre ces deux clans. J'ai déjà vu ça quelque part... D'ailleurs, le match de rugby m'a beaucoup rappelée le jeu de base-ball dans Twilight. Après, j'avais eu un énorme coup de cœur pour Twilight quand il est sorti, et je comprends qu'on puisse vouloir s'en inspirer, je trouve juste les similitudes trop flagrantes. Mais j'ai bon espoir qu'on s'en détache dans le prochain tome !  

Mon deuxième souci avec l'intrigue, c'est que, au-delà du fait que je m'étais fait spoiler la fin, j'ai très vite vu venir le/la coupable des tensions entre les deux clans. Les indices étaient trop gros pour pouvoir passer à côté, j'ai donc manqué de l'élément de surprise.  

J'ai en revanche été partiellement surprise par la fin. Alors, pour ceux qui l'ont déjà lu, vous saisirez j'espère la nuance, mais on a le dénouement du tome et le "cliffhanger", qui correspond aux événements des 5 dernières pages à peu près. J'avais pour ma part été spoilée sur la partie "cliffhanger", j'avais une assez bonne idée de ce qui allait se passer. J'ai en revanche été surprise par les choix de l'auteure dans la partie dénouement. J'ai surtout été très déçue par la réaction d'un personnage dans les dernières pages. Et c'est justement cette fin, un peu ahurissante, qui présage de gros changements dans le tome 3, que j'ai du coup vraiment hâte de découvrir ! 

mardi 25 avril 2017

Top Ten Tuesday - Dix noms de personnages féminins originaux

Bonjour tout le monde !

Aujourd'hui, et pour la première fois depuis longtemps, on se retrouve avec un Top Ten Tuesday.
Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français pour une 2e édition sur le blog de Frogzine.

Le thème de la semaine : dix noms de personnages féminins originaux. J'ai au début eu du mal à en trouver suffisamment, pour finalement en trouver même un de plus ! L'ordre évoqué ne tient compte d'aucune préférence particulière, ni pour le roman, ni pour le prénom en lui-même. C'est l'occasion pour moi d'évoquer des romans que j'ai peu / pas évoqués sur le blog.


1 - Kahlan dans la saga L'Epée de Vérité de Terry Goodkind
2 - Hermione dans la saga Harry Potter de J.K. Rowling (oui, j'étais obligée, c'est quand même pas courant comme prénom !)
3 - Lyra dans la saga Les Royaumes du Nord de Philip Pullman
4 - Camryn dans Loin de tout de J.A. Redmerski
5 - Xénia dans La louve blanche de Thérésa Révay
6 - Olympia dans Un seul amour de Anita Shreve
7 - Ewilan dans la saga La quête d'Ewilan de Pierre Bottero
8 - Antigone dans Antigone de Jean Anouilh / Sophocle
9 - Anastasia dans Cinquante nuances de Grey de E.L. James
10 - Gaïa dans Rebelle de Caragh M. O'Brien
11 - Katniss dans The Hunger Games de Suzanne Collins

Hésitez pas à me parler d'autres personnages avec des prénoms originaux !



vendredi 21 avril 2017

A court of thorns and roses - SARAH J. MAAS

L’histoire
En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l'irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n'a rien d'un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.
Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s'étendre à celui des mortels ? A l'évidence, Feyre n'est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d'origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ? Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

Mon avis
J’ai lu ce roman dans le cadre d’une lecture commune sur Livraddict. On me l’avait offert à Noël et, avec tout le bruit qu’il a fait dans les pays anglo-saxons, j’avais vraiment hâte de découvrir ce roman.

Le début a été un peu laborieux pour moi, c’était lent et Feyre était un peu agaçante, elle avait des comportements prévisibles et puérils. Je n’ai pas beaucoup aimé qu’elle nous soit présentée comme une jeune fille qui avait sur ses épaules le poids de la survie de sa famille, qui était incroyablement ingrate en retour. Ce genre de départ ne présageait pour moi rien d’original.

Et effectivement les 200 premières pages sont assez plates, il ne s’y passe pas grand-chose, j’avais commencé à craindre que ce roman ne soit une déception. Sauf que cette lenteur trouve son explication plus loin dans l’histoire. Et puis, enfin, les événements s’enchainent, l’histoire prend du rythme, et de là, il devient impossible de lâcher ce roman.

Au bout du compte, on a un univers incroyablement bien construit et très riche, une héroïne qui finit par se prendre en main, un personnage masculin mystérieux et captivant et des personnages secondaires plutôt sympas. Bon, soyons honnêtes, j’ai beaucoup aimé Lucien et la relation qu’il a avec Feyre, je les ai trouvés bien assortis au bout du compte tous les deux.


Ca a donc été un premier tome très riche et bien construit, un tome introductif mais avec une dose d’actions suffisante pour ne pas trop s’ennuyer pendant la lecture. En revanche, j’appréhende un peu la lecture du tome 2 dans lequel je sens venir le triangle amoureux… Mais j’aime bien Tamlin !!

jeudi 20 avril 2017

Après la fin - BARBARA ABEL

L’histoire
Tiphaine et Sylvain vivent ensemble depuis presque 20 ans. Ils ont connu des moments merveilleux et ont surmonté main dans la main des épreuves difficiles. Comme tant d’autres époux… Aujourd’hui leur couple bat de l’aile et élever Milo, leur fils de 15 ans, n’est pas une partie de plaisir. Une situation qui pourrait être très classique… Si Milo n’était pas leur fils adoptif. Si Milo n’était pas le fils de leur ancien voisin David qui s’est suicidé dans sa propre maison. Si Milo n’était pas le meilleur ami de Maxime, leur fils, décédé brutalement à l’âge de 7 ans. Si Milo n’avait pas hérité de la maison de son père dans laquelle vit désormais la nouvelle famille recomposée. Et si une nouvelle voisine n’était pas venue s’installer précisément dans leur ancienne maison, de l’autre côté de la haie, avec un petit garçon de 7 ans… La fin de Derrière la haine nous a tous bouleversés. Barbara Abel n’en reste pas là. Que deviennent Tiphaine, Sylvain et Milo, ces trois personnages qui ont vécu l’horreur et qui ont inconsciemment choisi de s’imposer l’enfer quotidien en restant dans une maison qui a abrité tant de drames ? Et juste à côté d’une autre maison qui, dès qu’ils en rouvriront la porte, laissera ressortir tous les fantômes du passé ?

Mon avis
J’avais bien aimé Derrière la haine, même si la fin ne m’avait pas complètement convaincue, j’étais du coup très curieuse de voir ce que devenaient nos personnages.

J’ai bien aimé cette suite. On est cette fois dans un suspense haletant, bien plus que dans Derrière la haine qui avait été parfois un peu long. Là, j’ai eu l’impression qu’on rentrait bien plus vite dans le vif du sujet, on se sent tendus pendant toute la lecture, à essayer de comprendre où l’auteure veut nous emmener.

Evidemment, on connait déjà certains personnages et ce dont ils sont capables, du coup, on s’attend au pire. Et pourtant, j’ai été surprise par ce roman et son dénouement que je n’ai pas vu venir.

Alors, c’est loin d’être parfait, je n’ai pas été convaincue par les personnages que j’ai trouvés un peu trop cliché, avec des réactions complètement invraisemblables. Et c’est au final mon plus gros reproche à ce roman : il y a beaucoup trop d’invraisemblances au niveau aussi bien des personnages que de l’intrigue.

J’ai par exemple été ravie de voir revenir dans ce tome le seul personnage du tome 1 qui aurait pu en chambouler la fin, parce qu’il savait plein de choses et j’avais été tellement frustrée qu’il n’y fasse rien. Mais la façon dont il est réintroduit dans ce tome est complètement ahurissante, invraisemblable. C’est dommage.


Au bout du compte, cette fin m’a laissée avec le même sentiment d’injustice que le premier tome, avec une sensation de pas fini. Parce que là encore, certains personnages en savent assez pour ne pas laisser les événements suivre le cours sur lequel ils sont lancés. 

mercredi 19 avril 2017

Nymphéas noirs - MICHEL BUSSI

L’histoire
Tout n'est qu'illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au coeur de l'intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit tout et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.

Mon avis
Après ma lecture compliquée du Livre perdu des sortilèges, j’ai eu besoin de lire un roman facile, addictif. Je savais que Michel Bussi serait un bon choix dans cet objectif. Et ce n’était pas une erreur.

J’ai dévoré ce roman en quelques jours, dans un état de suspens constant quant au dénouement de l’histoire. Parce qu’une fois qu’on est dedans, on a juste envie besoin de connaître la suite, comprendre ce qu’il s’est passé.

Encore une fois, Michel Bussi a fait très fort, nous mène en bateau dans toutes les directions, nous rend suspects même les plus innocents. L’environnement dans lequel est développé ce roman est aussi très bien développé, j’ai pris beaucoup de plaisir à en apprendre plus sur les œuvres et la vie de Monet. L’ambiance de ce petit village est vraiment particulière, sans être oppressante, on sent que ce village a bien des choses à cacher, qu’il ne s’agit pas seulement d’un tranquille petit village de campagne.

Les personnages sont aussi très bien approfondis, ils ont beaucoup de caractère et même si je ne me suis pas vraiment attachée à eux, je les ai trouvés très authentiques et crédibles et j’ai aimé découvrir leur histoire.

Vous l’aurez compris, ce roman est parfaitement maitrisé, du début jusqu’à la fin. Oui, jusqu’à la fin. Sauf que je n’ai vraiment pas adhéré au dénouement de cette histoire. Je suis tellement déçue… Je reconnais que c’est une solution plutôt cohérente mais, je l’ai trouvée trop facile, j’ai l’impression que l’auteur a triché avec cette fin. On a une intrigue bien ficelée, un développement et des révélations régulières mais cette fin… Désolée mais non. C’était trop facile. Il y avait sûrement une meilleure façon de résoudre cette histoire.


Malgré tout, je ne regrette pas ma lecture. Ce ne sera clairement pas mon livre préféré de cet auteur mais la lecture était vraiment très plaisante, j’en garde un bon souvenir, en dépit de ce dénouement. 

mardi 18 avril 2017

En bref - Mars 2017

Hello ! Comme à chaque début de mois, je viens vous faire le point sur mes lectures du mois passé. Le mois de mars se divise très distinctement en deux périodes. Une période de lecture très prolifique en début de mois puisque j’ai lu 5 roman du 1er au 17 mars. Et une période compliquée en fin de mois puisque je suis restée bloquée sur le même roman du 17 au 31 mars…

Mes lectures
Dans l’ensemble, des lectures qui m’ont plutôt plu.
·         Miss Pérégrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs
·         Catch me when I fall de Nicci French
·         The book of Ivy d’Amy Engel
·         Un diable en hiver de Lisa Kleypas
·         Derrière la haine de Barbara Abel
·         A discovery of witches de Deborah Harkness

J'ai donc réussi à lire 6 livres pour 2504 pages. 


Mes abandons
Aucun abandon ce mois-ci !

Mes objectifs du mois de décembre
·         Lire au moins 2500 pages – REUSSI avec 2504 pages, objectif tout juste atteint !
·         Lire au moins un livre en VO – REUSSI avec Catch me when I fall, The book of Ivy et A discovery of witches
·         Lire au moins un livre de plus de 500 pages – REUSSI avec A discovery of witches
·         Lire au moins un livre numérique - REUSSI avec la lecture de The book of Iy.

Le point sur mes challenges :  
Nope ! Je renonce à cette section de mon bilan que je trouve peu intéressant somme toute et que je ne prends pas trop plaisir à rédiger.

Mes objectifs pour le mois de mars 
Je vais rester sur les exacts mêmes objectifs que le mois dernier pour cette fois. 
·         Lire au moins 2500 pages 
·         Lire au moins un livre en VO
·         Lire au moins un livre de plus de 500 pages 
·         Lire au moins un livre numérique


Le livre tiré de la bookjar « Numérique »  

lundi 17 avril 2017

A discovery of witches - DEBORAH HARKNESS

L’histoire
Diana Bishop est la dernière d'une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé depuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu'au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : L'Ashmole 782. Elle ignore alors qu'elle vient de réveiller un ancien et terrible secret, et que tous - démons, sorcières et vampires - le convoitent ardemment. Parmi eux, Matthew Clairmont, un vampire aussi redoutable qu'énigmatique. Un tueur, lui a-t-on dit. Diana se retrouve très vite au coeur de la tourmente, entre un manuscrit maudit et un amour impossible.

Mon avis
J’ai lu ce roman sur les deux dernières semaines de mars. Et ça a été laborieux. En premier lieu, peut-être, parce qu’il aurait mieux valu que je le lise en français. C’est un roman assez dense avec un vocabulaire parfois compliqué et qui m’a parfois demandé une dose de concentration un peu plus élevée que d’habitude. Et surtout, parce qu’il ne se passe au bout du compte vraiment pas grand-chose dans ce roman.

Ce roman est un énorme tome introductif de plus de 600 pages (en VO ! il fait 200 pages de plus en VF !!). Ca fait trop long l’introduction à mon goût. Ce roman a été un enchaînement de menaces et de fuites. Nos deux héros n’affrontent jamais leurs adversaires. Evidemment, ils ont une bonne raison pour cela, mais ça ne contribue pas à rendre la lecture agréable, puisqu’on termine le livre avec une impression de « tout ça pour ça ? ».

Je ne me suis pas particulièrement attachée aux personnages non plus, que j’ai trouvé assez ennuyeux, la romance ne m’a pas séduite, je ne me suis pas sentie emballée par leur histoire.


Au final, c’est dommage, l’univers développé est très riche et bien développé, il aurait été intéressant à découvrir dans d’autres circonstances, autour d’une histoire mieux construite. Pour moi, ça ne l’a pas vraiment fait, et je ne pense pas que je continuerai cette saga. 

lundi 3 avril 2017

Book haul de mars


Et voici venu le temps de vous parler des différents livres qui ont rejoint ma PàL ce mois-ci ! 

Achats (Amazon + Momox + bouquinistes) 
Second grave on the right de Darynda Jones
The unlikely pilgrimage of Harold Fry de Rachel Joyce
Blood Memory de Greg Iles
Balancing act de Joanna Trollope
Night school : Legacy de C.J. Daugherty
Night school : Fracture de C.J. Daugherty
La vérité sur l'affaire Harry Québert de Joël Dicker
Beauté de Sarah Pinborough (ma plus grosse fierté du mois en termes d'achat, ces livres sont vendus très très chers maintenant qu'ils ne sont plus édités et j'ai réussi à trouver celui-là un peu en-dessous du prix du neuf en parfait état sur Momox.)
Le guerrier de Margaret Mallory
Retrouvailles de Lisa Kleypas
Fièvre rouge de Karen Marie Moning
Fièvre Faë de Karen Marie Moning
Fièvre fatale de Karen Marie Moning
Fièvre d'ombres de Karen Marie Moning
L'amour aux temps du choléra de Gabriel Garcia Marquez
Le conte Pouchkine de Simon Montefiore
Un doux pardon de Lori Nelson Spielman
Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles de Suzanne Hayes et Loretta Nyhan

En troc (Bibliotroc + Livraddict)
Le caveau de famille de Katarina Mazetti
Les étoiles de Noss Head T.3 Accomplissement de Sophie Jomain
Lieutenant Eve Dallas T38 et T40 de Nora Roberts
22/11/63 de Stephen King (que j'ai déjà lu mais que je voulais avoir)
Sans âme de Gail Carriger
Beautiful secret de Christina Lauren
Après la fin de Barbara Abel
Un parfum d'encre et de liberté de Sarah McCoy
Si je reste de Gayle Forman
Juste avant le bonheur de Agnès Ledig
Un jour glacé en enfer de Anne B. Ragde
Baby love de Joyce Maynard
Coeur cerise de Cathy Cassidy

Cadeaux / swap
L'éveil de mademoiselle Prim de Natalia Sanmartin Fenollera 


Oui, j'avoue, ça fait du monde encore ce mois-ci. Et c'est pas fini, la saison des vide-greniers va commencer. Et je n'ai aucun self-control... Il va bientôt falloir pousser les murs de la maison pour tout caser... 

dimanche 2 avril 2017

Derrière la haine - BARBARA ABEL

L’histoire
D'un côté, il y a Tiphaine et Sylvain ; de l'autre, il y a Laetitia et David. Deux couples voisins et amis, ayant chacun un enfant du même âge. Deux couples fusionnels et solidaires qui vivent côté à côte dans une harmonie parfaite. Jusqu'au jour du drame. Un tragique accident fait voler en éclats leur entente idyllique, et la cloison qui sépare leurs maisons tout comme la haie qui sépare leurs jardins ne seront pas de trop pour les protéger les uns des autres. Désormais, les seuls convives invités à la table des anciens amis s'appellent Culpabilité, Suspicion, Paranoïa et Haine...

Mon avis
Après avoir beaucoup vu passer les romans de Barbara Abel sur les blogs, les chaines Youtube, les forums etc… j’avais très envie à mon tour de découvrir cette auteure, je me suis donc lancée dans la lecture de Derrière la haine.

Cela fait 2 semaines que je l’ai terminé à l’heure où je rédige cette chronique, et je ne suis toujours pas sûre de savoir ce que j’ai pensé de ce roman. Je pense donc plutôt vous parler de ce qui sont selon moi, les points forts et les points faibles de ce roman.

Premier point fort, mais qui devient un point faible, c’est le style d’écriture. Ce roman se lit très vite et facilement, il est super addictif et les pages défilent à une vitesse folle. Le pendant négatif de cette facilité de lecture, c’est la prévisibilité du roman. A une (énorme) exception près (j’y reviendrai plus loin), j’ai vu venir d’assez loin les différentes étapes de ce roman, je me doutais plus ou moins de ce qu’il allait se passer. Et encore une fois, dans un thriller, je trouve ça vraiment dommage. On y retrouve aussi certains schémas classiques des thrillers qu’à force d’en lire, j’identifie assez vite et du coup, en devine le dénouement.

J’ai trouvé que le roman manquait d’approfondissement. Barbara Abel aurait pu aller plus loin dans la « tourmente psychologique ». Le roman est en soi assez court (moins de 300 pages) et à peu près la moitié du roman sert à planter le décor, à nous décrire « l’avant », le quotidien des deux couples, ce qui laisse au bout du compte peu de place pour le thriller à proprement parler. Et ça m’a du coup paru un peu trop survolé.

Le dernier aspect qu’il me faut évoquer avec vous, c’est la fin. La toute fin. Ce n’est pas vraiment le dénouement, c’est, disons, l’après-dénouement. Parce que si j’ai été assez mitigée sur ce roman pendant toute ma lecture, cette fin m’a bluffée.
Alors, attention SPOILERS, j’ai besoin d’en parler un peu plus en détail !!
Ma grosse surprise avec ce roman, c’est que, si effectivement, j’ai plus ou moins vu venir le dénouement final de cette histoire, à aucun moment je n’ai imaginé que « les méchants » s’en sortent, qu’ils gagnent. Jusqu’au bout, je n’ai pas voulu croire que les deux parents étaient vraiment morts, j’étais dans l’attente du dernier tour de passe-passe jusqu’à la dernière page. Et cette fin, bien qu’extraordinaire, dérange un peu mon sens de la justice. Ou peut-être ai-je trop l’habitude que les romans que je lis se terminent bien…


Alors, pour résumer, ce livre m’a laissée avec un sentiment étrange de tromperie. Une histoire qui manque de relief, pour un dénouement qui m’a glacée le sang. Et, plus de deux semaines après, l’histoire me reste en tête et me perturbe. Bien entendu, je lirai la suite, elle est même déjà dans ma PàL !