vendredi 17 mars 2017

Un diable en hiver - LISA KLEYPAS

L'histoire 
Qui aurait cru qu'après ses amies Annabelle et Lillian, ce serait au tour de la timide et bégayante Evangeline Jenner de se trouver un mari ? Et quel mari ! Non content d'être un débauché notoire, un aristocrate plein de morgue, Sebastian, lord St. Vincent, vient de trahir son meilleur ami en tentant d'enlever sa riche fiancée... Et c'est pour échapper aux griffes de sa famille qu'Evangeline va signer un pacte avec ce diable d'homme : en échange de sa protection, Sebastian aura sa fortune, mais il n'aura ni son corps ni son coeur... 

Mon avis 
En arrivant à la fin de l'hiver, je me suis vraiment dépêchée à acheter ce livre afin de pouvoir le lire en accord avec la saison.  

Rien de très surprenant dans ce nouveau tome, nous savions dès la fin du tome 2 ce qui se tramerait par la suite. C'est donc sans surprise que nous retrouvons dès les premières pages Evangeline et Sebastian en route pour leur mariage.  

Ce nouveau tome a été pour moi une lecture sympathique, reposante et sans prise de tête. IL n'y a bien sûr aucun élément de surprise, ce roman suit la trame classique d'une romance. Les événements parallèles qui alimentent l'intrigue n'ont pas été assez approfondis, et ont eu des résolutions trop faciles.  

Les personnages ont été plus intéressants à suivre, parce qu'on les voit vraiment se transformer au fil des pages et nous prouvent qu'il ne faut pas toujours se fier aux apparences. La timide et effacée Evangeline se révèle être une jeune femme déterminée et têtue tandis que Sebastian, présenté comme un ignoble dom juan, se révèle avoir un cœur d'or.  

Certes pas extraordinaire, ce roman m'aura fait passer un bon moment de lecture malgré tout et j'attendrai sagement qu'il soit temps pour moi de lire le dernier tome. 

mercredi 15 mars 2017

The book of Ivy - AMY ENGEL

L'histoire 
Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.  J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.  Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…  Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera. 

Mon avis 
Tiré au sort parmi mes lectures numériques, je me suis lancée dans cette lecture les yeux fermés, sans trop savoir à quoi m'attendre. Une dystopie, voilà tout ce que je savais avec certitude. Tout compte fait, j'ai été plutôt agréablement surprise par ce roman.  

Certes, une dystopie, encore une, on pourrait croire qu'on a fait le tour du sujet, et plutôt deux fois qu'une. Pourtant, j'ai trouvé ce premier tome assez original comparé à ses confrères. Pas complètement, et on y retrouve de nombreux codes du genre dont la romance, un peu trop présente, la notion de sacrifice, le récit à la première personne... Mais le concept du roman m'a fait l'effet d'une bouffée d'air frais : un mariage forcé, qui dissimule un projet de meurtre.  

J'ai trouvé l'intrigue très bien menée, on voit bien la succession des différentes étapes du plan. Le rythme de l'histoire était parfait, on a alterné les phases actives avec les phases un peu plus calmes avec beaucoup de justesse et de précision. Les différents piliers qui font la base du nouveau système politique sont décrits de façon très clairs ; de façon approfondie mais compréhensible. Ce roman était par contre un peu trop prévisible, sa situation dans les dernières pages du roman, on la voit venir longtemps à l'avance.  

Un des points forts de ce premier tome, c'est l'évolution des personnages, notamment d'Ivy, et de Bishop dans une certaine mesure. On voit Ivy dans ce premier tome prendre toute la mesure du monde qui l'entoure, remettre en question les principes qui lui ont été martelés pendant l'enfance, pour finalement complètement s'en affranchir et prendre les décisions selon ses propres convictions. Elle a dans ce premier tome, un très beau parcours, même si je regrette sa décision à la fin du roman. Elle aurait pu se retrouver au même point en prenant un autre chemin, c'est dommage.  

En tout cas, ça aura été une bonne lecture pour ma part, une bonne surprise et un tome 2 qui ne tardera pas trop à être lu. 

dimanche 12 mars 2017

Book Haul Février 2017

Et voici, un peu en retard, le book haul de février, un peu chargé puisque mon anniversaire est passé par là ! :)


Anniversaire : 
An Ember in the ashes de Sabaa Tahir
Red Rising de Pierce Brown
The girl of fire and thorns de Rae Carson
Cinder de Marissa Meyer
Leo de Mia Sheridan
Enclave de Ann Aguirre
Disclaimer de Renée Knight

Achats / Troc : 
Phobos de Victor Dixen
L'été où je suis devenue jolie de Jenny Han
L'été où je t'ai retrouvé de Jenny Han
Pars avec lui d'Agnès Ledig
Poison de Sarah Pinborough
Maybe Someday de Colleen Hoover (merci Vente Privée !)
Ugly Love de Colleen Hoover
Les amants de la pleine lune de Ann Victoria Roberts
Sacrifices de Pierre Lemaître
Summer Lightning de Tamara McKinley
The last letter from your lover de Jojo Moyes
Me before you de Jojo Moyes
The house at Riverton de Kate Morton
The Lavender Keeper de Fiona McIntosh

samedi 11 mars 2017

Catch me when I fall - NICCI FRENCH

L'histoire 
Holly Krauss vit à cent à l'heure. la trentaine, c'est une femme d'affaires ambitieuse, à qui tout sourit. Elle mène une vie de couple stable et heureuse, et est admirée et aimée de tous. mais ce n'est qu'un aspect de Holly. L'autre, c'est qu'elle prend constamment des risques et commet des erreurs de plus en plus graves et irresponsables, tant dans sa vie professionnelle que personnelle. Et quand ces erreurs commencent à s'accumuler, les deux personnalités de Holly se mélangent et sa vie échappe rapidement à son contrôle. Mais est-elle seule responsable de ce qui lui arrive ? Se peurs ne sont-elles que paranoïa maladive ou l'annonce d'un réel danger ? 

Mon avis 
J'ai décidé de lire ce roman le week-end dernier majoritairement parce que je voulais pouvoir avancer certains challenges et parce que j'avais envie d'un policier / thriller. Celui-là répondait à ces deux exigences alors je me suis lancée.  

J'ai su très vite, dès les premières pages, que je n'aimerais pas ce roman. J'ai cette fois encore développé une très vive antipathie pour le personnage principal. De là, j'ai eu du mal à accrocher à l'histoire. Et pourtant, paradoxalement, je l'ai lu très vite. J'ai hésité à le reposer et à l'abandonner mais ai décidé de me faire violence pour le lire, mais à la condition de le lire vite et ne pas laisser traîner ma lecture. Et mission accomplie, il ne m'a pris qu'un peu plus de deux jours.  

Mon avis final sur ce roman est finalement un peu meilleur que ce que je croyais. Si j'ai effectivement détesté Holly pendant une bonne partie du roman, j'ai fini par la découvrir autrement dans la dernière partie du roman. En effet, la narration du roman est découpée en deux : pendant la première partie, l'histoire est racontée par Holly et ensuite, c'est Meg, sa meilleure amie, qui devient la narratrice. Et le point du vue de Meg nous donne une vision nouvelle sur le personnage et nous le rend du coup un peu plus agréable. 

Cependant, le roman est somme toute assez peu entraînant. Si le style de Nicci French est toujours aussi addictif, l'intrigue ici ne m'a pas passionnée et surtout, j'ai vu venir longtemps avant le dénouement de l'histoire. Les indices disséminés au fil de l'histoire étaient pour moi flagrants et je n'ai eu aucun effet de surprise.  

Une lecture mitigée donc pour moi; je ne parle pas de déception parce que j'étais tellement persuadée de détester ce roman de bout en bout que j'ai au final eu la bonne surprise de lui trouver des aspects positifs. Malgré tout, je commence à me méfier de ces auteurs dont je ne suis pas à la première déception concernant leurs romans. J'en ai encore d'autres dans la PàL alors je m'y attaquerai bien un jour ou l'autre ! 

vendredi 10 mars 2017

Miss Pérégrine et les enfants particuliers - RANSOM RIGGS

L'histoire 
Jacob est un ado comme les autres, excepté qu'il se pose des questions sur son mystérieux grand-père. Quelles sont ces étranges photos d'enfants qu'il lui montrait quand il était petit ? Les histoires qu'il lui contait sur eux étaient-elles vraies? Et pourquoi disparaissait-il aussi souvent ?  Tout s'accélère le jour où il le retrouve blessé dans son jardin. Jacob a vu des monstres, il en est sûr, et personne ne veut le croire. Il ne lui reste qu'à suivre les dernières instructions qu'a murmuré son grand-père avant de rendre son dernier souffle... 

Mon avis 
Ce roman a tellement été lu, commenté, chroniqué, critiqué... j'ai l'impression de ne pas avoir de pensée originale à son sujet. Alors, je pense être assez brève cette fois-ci.  

N'y allons pas par 4 chemins, j'ai vraiment beaucoup aimé cette histoire, je l'ai dévorée en trois jours. Le style d'écriture est hyper addictif, les personnages attachants et l'intrigue est originale. Bien évidemment, et ça a déjà été dit des milliers de fois, mais le livre lui-même est superbe. J'ai beaucoup aimé le concept des images qui sont inclues dans le récit.  

Je n'ai pas de critique négative à formuler à propos de ce roman, pas de longueurs, pas de problèmes avec les personnages... J'ai juste hâte de découvrir la suite de cette histoire dans le prochain tome. Et je compte aussi visionner le film. Je sais qu'il ne respecte pas le roman, les photos du film présentes dans le roman ont suffi à me le faire comprendre, mais je suis curieuse quand même. 

lundi 6 mars 2017

En bref

Salut !! Et ça y est, un nouveau mois qui se termine, le plus court de l'année, mais aussi un de mes préférés, parce que c'est le mois de mon anniversaire ! Et croyez-moi, ça va se ressentir dans le book haul ! Mais, ce n'est pas le sujet ici. Malheureusement, qui dit mois très court dit aussi moins de lectures, j'ai eu un rythme de lecture assez pauvre en début de mois, mais je me suis plutôt bien rattrapée en fin de mois.

Mes lectures
Globalement un bon mois de lecture qui m’ont majoritairement beaucoup plu. 
·         First grave on the right de Darynda Jones
·         Easy de Tammara Webber
·         Night School Tome 1 de C.J. Daugherty
·         Le cœur des louves de Stéphane Servant
·         Drame en trois actes d'Agatha Christie
·         Tornade de Jennifer Brown.
J'ai donc réussi à lire 6 livres pour 2308 pages. 

 

Mes abandons
Ce mois-ci encore, j’ai abandonné trois romans : 
·         The infinite sea de Rick Yancey
·         La racine carrée de l'été de Harriet Reuter Hapgood.  
·     Born wicked de Jessica Spotswood, dont j'ai commencé à lire quelques pages mais qui m'a déplu d'emblée et que j'ai du coup laissé de côté.

Mes objectifs du mois de décembre
·      Lire au moins 2500 pages – ECHEC je n'en étais vraiment pas loin mais le palier n'est pas atteint
·       Lire au moins un livre en VO – REUSSI avec la lecture de Night School et de First grave on the right.
·        Lire au moins un livre de plus de 500 pages – REUSSI avec Le cœur des louves qui fait 542 pages
·         Lire au moins un livre numérique - REUSSI avec la lecture de Tornade de Jennifer Brown.

Le point sur mes challenges :  
Baker Street Challenge –  2 consignes supplémentaires validées et un score de 33
Read in English – 2 livres VO lus ce mois-ci. Score : 7
PàL Challenge – Mon anniversaire est passé par là. Mon score est à -12.
Coupe des 4 Maisons – 4 items validés ce mois-ci, soit un total de 30 items et 1070 points pour Serdaigle. 
Compte tes pages –  2308 nouvelles pages ce mois-ci soit un total de 5098 pages depuis le 1er janvier.
Challenge Mystère – Thème du mois = lire un livre dont la couverture rappelle l'automne : validé avec la lecture de Drame en trois actes d'Agatha Christie. 
Random PàL – avec un nouvel abandon sur cette sélection avec Born Wicked auquel je n'ai pas accroché et l'interruption de Illuminae, que j'ai au format numérique mais qui présente un bug puisque je ne peux pas aller plus loin que la page 28, je n'ai pas vraiment pu avancer dans ce challenge.
Challenge des pavés : je me suis inscrite à un nouveau challenge dont le but, comme le nom l'indique, est de lire des pavés, ce qui correspond plutôt bien à un des objectifs personnels que je me suis fixée. On entend par pavé : un livre grand format de plus de 400 pages, un semi-poche de plus de 450 pages et un poche de plus de 500 pages. Et bien sûr, plus il y a de pages, plus on marque de points. Comme ce challenge est rétroactif, j'ai pu valider entre janvier et février 4 pavés pour un total de 21 points.

Mes objectifs pour le mois de mars 
Je vais rester sur les exacts mêmes objectifs que le mois dernier pour cette fois. 
·         Lire au moins 2500 pages 
·         Lire au moins un livre en VO
·         Lire au moins un livre de plus de 500 pages 
·         Lire au moins un livre numérique

Le livre tiré de la bookjar « Numérique »  


samedi 4 mars 2017

Les instantanés de février


The infinite sea de Rick Yancey.

Je n’ai pas accroché à cette suite de la 5ème vague. Je n’avais déjà pas été particulièrement conquise par le premier tome, que j’avais bien aimé, mais qui n’était pas transcendant. La reprise du deuxième tome m’a complètement laissée de marbre. Je n’ai pas eu de plaisir à retrouver les personnages qui m’ont tous agacée, je n’avais pas vraiment envie de découvrir la suite tout simplement. Vous l’aurez sans doute deviné, mais j’ai du coup abandonné ce roman après une cinquantaine de pages. Je pense que j’essaierai de me trouver un résumé bien spoilant pour voir comment se termine l’histoire, à moins que les tomes suivants ne soient adaptés en film eux aussi.




La racine carrée de l’été de Harriet Reuter Hapgood
J’ai également abandonné ce roman au bout d’une cinquantaine de pages. Je ne vais pas avoir grand-chose à vous en dire, je n’ai pas accroché à l’histoire ni aux personnages. Les principes scientifiques évoqués ont fait mal à mon cerveau de littéraire, bref, j’ai préféré passer mon chemin.






Drame en trois actes d’Agatha Christie


Mon Hercule Poirot du mois ! Je suis un peu déçue par celui-ci qui m’a moins plu qu’à l’accoutumée. J’ai trouvé que l’intervention d’Hercule Poirot était vraiment tardive, il ne commence à enquêter qu’à partir de la deuxième moitié du livre. J’ai aussi été un peu déçue de pressentir le coupable avant la fin, ça fait partie du charme d’Agatha Christie pour moi d’être surprise par le dénouement, et ça n’a pas vraiment été le cas pour celui-ci. Ca a été malgré tout une lecture plutôt agréable. 




Tornade - JENNIFER BROWN

L'histoire
C'est un jour comme un autre pour Jersey. Sa mère et sa fantasque petite soeur Marine partent pour le cours de danse. Encore à elle la corvée de préparer le dîner, étendre le linge. Et le temps est abominable, peut-être même une tornade à l'horizon. Mais Jersey n'a pas peur, elle connaît ça les tornades, elle en a déjà vu. Pour l'instant, elle savoure le calme : cette casse-pieds de Marine n'est pas là, sa mère ne peut lui faire aucun reproche. Quand tout bascule en quelques secondes : une tornade d'une violence exceptionnelle dévaste tout sur son passage, les maisons, les arbres, les routes, les gens. Réfugiée au sous-sol, Jersey est indemne à part des blessures légères. Dehors c'est une vision de cauchemar, des voisins blessés et traumatisés errent dans la rue jonchée de gravats et de débris. Et aucun appel ne passe, Jersey a beau appeler et appeler encore sur le portable de sa mère, impossible de la joindre...

Mon avis
J'avais acheté ce roman après avoir entendu des avis plutôt élogieux le concernant. Et le moins que je puisse dire, c'est que je ne suis pas déçue. J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à lire cette histoire.

Je me suis beaucoup attachée au personnage de Jersey qui est une adolescente sérieuse et débrouillarde et très courageuse. Elle reste une adolescente, ce qui implique qu'elle est parfois agaçante, qu'on n'a parfois envie de la secouer et lui dire de réfléchir un peu ! Mais globalement, je l'ai surtout trouvée très touchante.

Il n’est pas évident de parler de ce roman sans rien spoiler. Mais il ne s’agit pas ici d’un simple roman évoquant la catastrophe que peut être une tornade. Bien sûr, ça fait partie de l’histoire, mais c’est aussi bien plus que ça. On voit Jersey subir certaines conséquences inattendues de la tornade sur sa vie. Elle se voit révéler des informations dont elle n’avait pas connaissance. Et y faire face de son mieux.

Le style d’écriture de ce roman m’a beaucoup plu ; c’est très fluide et addictif, il est difficile de lâcher ce roman, qui du reste n’est pas très long et se lit rapidement. On se sent très impliqués dans l’histoire, soucieux du sort de Jersey.


Voilà, je n’ose en dire plus par peur de trop vous spoiler l’histoire, mais je vous conseille vraiment sa lecture si vous aimez les histoires touchantes. 

 

mercredi 1 mars 2017

Le coeur des louves - STEPHANE SERVANT

L’histoire
Célia revient vivre dans la maison de sa grand-mère, morte depuis des années, au cœur d’un village perdu dans les montagnes avec sa mère, une écrivaine à succès en panne d'écriture. Leur retour est mal vécu par certains, comme s'il ravivait de vieilles histoires enfouies. Le coeur des louves est un roman impressionnant, flirtant avec le fantastique pour décortiquer les secrets d'une communauté fermée sur elle-même.

Mon avis
J’ai lu ce livre en fin de mois dans le cadre d’une lecture commune organisée sur Livraddict. L’opportunité était belle puisque j’avais le livre dans ma PàL depuis quelques mois et j’attendais une bonne raison de l’en sortir. Ce livre, je l’avais acquis après la chronique très élogieuse qu’en avait fait Margaud Liseuse sur sa chaine et sur son blog l’année dernière.

Je ne vais pas tourner mille ans autour du pot. J’ai vraiment détesté ce roman. Je l’ai lu en deux jours, à une vitesse folle, parce que j’avais tellement hâte de le terminer, de mettre fin au supplice. On pourrait se demander pourquoi j’ai persisté, j’ai abandonné des livres parfois pour moins que ça. Mais les critiques étaient tellement élogieuses, j’attendais d’avoir moi aussi ce déclic, ce coup de foudre. Et puis, je tenais à l’avoir lu intégralement pour pouvoir participer à la lecture commune.

Bon, c’est pas le tout de dire « j’aime pas », je vais vous expliquer ce qui m’a déplu quand même. Ca commence d’emblée avec notre héroïne, Célia. Dès le départ, je l’ai trouvée antipathique et ce sentiment ne s’est pas atténué au fil des pages. Elle s’apitoie sur son sort en permanence, est égocentrique et limite psychopathe quand même. Des traits de caractère qui se sont d’autant plus développés au fur et à mesure qu’elle se rapprochait de son amie Alice, qui elle, n’est vraiment pas nette. On peut probablement argumenter que ce sont des caractéristiques classiques chez des adolescentes, et ce n’est pas faux, mais pour ma part, je les ai toutes les deux prises en grippe.

D’autre part, je ne me suis pas sentie à l’aise dans cet univers qui était vraiment très particulier, très froid, presque indéfinissable. Ce petit village où tout le monde se connait, cette persécution que subissent les personnages, je n’ai pas accroché, c’était malsain, intense, voire parfois franchement incompréhensible. Je n’ai par exemple pas bien saisi ce qu’il se passe quand les filles mettent les peaux de louve. Je ne veux pas en dire pour ne pas vous spoiler, mais ces passages m’ont laissée dans le flou complet, et j’ai fini par simplement les lire en diagonale, puisque je n’arrivais pas à leur donner de sens.

Je pense qu’avec ces deux gros points négatifs, on a fait le tour de tout ce qui m’a déplu dans ce roman. Je note quand même deux points positifs, même si ce n’est pas suffisant pour relever mon opinion de ce roman :
-          J’ai beaucoup aimé Tina, la grand-mère de Célia et découvrir son histoire
-          Le style d’écriture de l’auteur est très particulier. Et indépendamment du fait que je n’ai malheureusement pas tout compris de son histoire, il faut reconnaître qu’il écrit d’une façon très poétique. Pour un roman jeunesse, j’ai trouvé que le style était quand même très développé et fourni par rapport à ce qu’on trouve habituellement dans ce genre.


Je suis donc ressortie de cette lecture infiniment déçue, où le sentiment principal qui me reste c’est de l’incompréhension : je n’ai pas compris ce roman, cette histoire, ces personnages… Ce n’était pas fait pour moi. Il me reste deux livres de l’auteur dans ma PàL, je ne sais pas trop quoi en faire, je suis en tout cas très réticente à les lire maintenant, car même si j’ai aimé sa plume, je crains de me retrouver dans un univers similaire.