samedi 31 décembre 2016

Home - HARLAN COBEN

L’histoire
Il y a dix ans, deux enfants venant de familles aisées ont été kidnappés. Une rançon a été réclamée, puis, plus rien. Aucun des garçons n’est reparu. Pendant dix ans, leurs familles sont restées avec seulement leurs souvenirs et de l’espoir, dans l’attente du jour finalement arrivé : Myron Bolitar et son ami Win pensent avoir retrouvé un des garçons, devenu maintenant un adolescent. Où était-il pendant dix ans et que sait-il de ce fameux jour où il a été enlevé ? Et surtout, que sait-il du sort de son ami disparu ?

Mon avis
Reçu à Noël, j’ai dévoré ce roman dans la foulée. Vous le savez, Harlan Coben est un de mes auteurs chouchous, j’adore et j’adhère à tout ce qu’il écrit. Ici, on retrouve en plus les personnages de sa série « Myron Bolitar », que j’aime énormément. En fait, j’aime beaucoup la relation qui unit Myron à Win, je la trouve fascinante.

Du coup, c’est avec un immense plaisir que je me suis lancée dans la lecture de ce roman après Noël. Et sans grande surprise, j’ai adoré, encore une fois. J’ai été happée dans l’histoire très vite, j’ai tellement aimé retrouver ces personnages que j’apprécie, voir ce qu’ils étaient devenus, je ne me suis ennuyée à aucun moment.

L’intrigue était également très bien ficelée, je défie quiconque de deviner le dénouement en avance ! Pour ma part, je n’ai rien vu venir, c’est très tordu. Certains diront peut-être tiré par les cheveux, mais je ne suis pas d’accord. Si tu rejoues les événements dans l’ordre chronologique et non dans l’ordre dans lequel ils nous sont révélés, il me semble que l’histoire a en fait beaucoup de sens et est très crédible. Bien sûr, ce n’est que mon avis.


Bref, vous l’aurez compris, c’est une fois de plus une excellente lecture pour moi, j’ai passé un super moment, comme d’habitude avec Harlan Coben. 

 

mardi 27 décembre 2016

The edge of never - J.A. REDMERSKI

L’histoire
Après avoir perdu son premier amour dans un accident, Camryn, 20 ans, plaque tout pour partir à l’aventure. C’est alors qu’elle rencontre Andrew, qui n’a pas été épargné par la vie lui non plus. Camryn a beau s’être juré de ne plus jamais tomber amoureuse, l’amour se révèle à elle sous de multiples facettes au cours de ce voyage. Un road trip improvisé qui marque le début d’une nouvelle existence exaltante. Mais l’insaisissable Andrew cache un secret qui peut les lier à jamais ou les détruire pour toujours…

Mon avis
J’ai lu ce livre il y a 2 semaines environ, histoire de faire une coupure dans mon challenge Cold Winter, j’avais envie d’une belle romance, et là, je n’ai pas été déçue.

J’ai adoré, adoré ce livre, du début à la fin sans exception. L’intrigue n’est pas vraiment d’une originalité folle, malgré tout je ne ressors pas de ma lecture en ayant l’impression d’avoir déjà lu cette histoire ailleurs. La mise en place de la romance se fait progressivement, de façon très juste. J’ai trouvé que l’aspect road-trip donnait une dimension intéressante au roman, même s’il n’est pas central à l’histoire.

En ce qui concerne les personnages, rien à redire non plus, je me suis beaucoup attachée à Camryn et Andrew. Ils sont tous les deux un peu blessés par la vie, un peu paumés, mais malgré tout, ils ont la tête sur les épaules, ils ont du caractère, mais pas trop, ce que j’ai apprécié. J’ai beaucoup aimé suivre leur évolution au fil du roman, les voir s’épanouir et prendre confiance.

J’ai beaucoup aimé le style d’écriture de l’auteure, qui m’a complètement emportée. On alterne les points de vue de Camryn et d’Andrew, en ayant parfois des recoupements d’action, c’est-à-dire qu’un passage raconté par Andrew va parfois être repris par Camryn, qui va donner son ressenti. Mais c’est fait de façon à ne pas sembler répétitif au lecteur, c’est incroyablement bien maitrisé et j’ai apprécié avoir les compléments d’information. Les émotions communiquées dans ce roman passent très bien, nous aussi, on tombe amoureux en même temps qu’eux et j’adore cette sensation.

J’ai aussi beaucoup apprécié le fait d’être doublement surprise par la fin. Je n’avais pas du tout vu venir la révélation concernant Andrew, et une fois qu’elle a été dite, j’ai été persuadée de savoir comment le roman allait finir. Et j’ai eu tort. Et j’ai adoré.


Un très beau coup de cœur pour ce roman. 

     

La terre des mensonges - Anne B. RAGDE

L'histoire
Après la mort de leur mère, trois frères que tout sépare se retrouvent dans la ferme familiale. Tor, l'aîné, se consacre à l'élevage de porcs, Margido dirige une entreprise de pompes funèbres et Erlend est décorateur de vitrines à Copenhague. Les retrouvailles s'annoncent mouvementées : la tension atteint son paroxysme lorsque la question de l'héritage amène le père de famille à révéler un terrible secret.

Mon avis
J'avais décidé d'inclure ce roman dans ma Pile à Lire pour le Challenge Cold Winter, il se passe dans une région froide, à la période de Noël, c'était juste parfait. Malheureusement, je n'ai pas du tout accroché à cette histoire, qui est d'ailleurs le premier tome d'une saga que je ne terminerai pas.

J'ai en fait été menée en bateau par la quatrième de couverture qui laisse penser qu'on va se retrouver dans une saga familiale avec des secrets de famille, ce qui n'est pas totalement un mensonge, mais ne cadre pas avec l'idée que je me fais de ce type de roman. Pour moi, l'ingrédient essentiel de ce type de roman, c'est que ce soit un page-turner, que le suspens soit au rendez-vous et en ce qui me concerne, ce n'était pas le cas avec ce roman.

Ca a pour moi commencé de façon assez morbide avec la préparation d'un enterrement, puisque Margido, un des personnages principaux, dirige une entreprise de pompes funèbres. Sauf que les précisions fournies sur les circonstances du décès et la préparation de l'enterrement étaient vraiment glauques et inutiles. J'ai donc été très réticente dès le début et ça ne s'est jamais amélioré. Le roman est truffé de longues descriptions et précisions inutiles à l'avancée de l'histoire (j'en ai appris beaucoup plus que je ne le voulais sur l'élevage de porcs notamment).

Je ne me suis pas du tout attachée aux différents personnages, surtout à Tor et Margido, qui ont des personnalités très ternes. Erlend est un peu plus intéressant, il a plus de personnalité, mais est incroyablement égocentrique et m'a beaucoup agacée.

Le dénouement final sur lequel repose tout le résumé ne m'a pas du tout surprise, j'avais en fait relevé quelques indices en cours de lecture qui m'avaient mise sur la piste et je n'ai donc pas vraiment été surprise par cette révélation.


Pour conclure, je dirais que je pense que mes attentes ont été déçues du fait d'une quatrième de couverture trompeuse. Je pense que le mieux pour ce roman, est de le lire sans en connaître le résumé, malheureusement, ce n'était pas mon cas, je me suis ennuyée et abandonne donc cette saga définitivement, je pense par contre essayer de lire autre chose de cette auteure.

  

lundi 26 décembre 2016

Quand souffle le vent du nord - DANIEL GLATTAUER

L’histoire
En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d'adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s'excuse, et, peu à peu, un dialogue s'engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s'étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l'un pour l'autre une certaine fascination.

Mon avis
J’ai dévoré ce livre en 24h. Pour la simple et bonne raison que le style épistolaire (via mail) rend la lecture très facile, le texte est très aéré et l’histoire est prenante.

J’aime beaucoup le concept de ce roman, deux personnes qui tissent des liens à travers des discussions Internet, ça me parle beaucoup puisque c’est comme ça que j’ai rencontré mon chéri. Et voir Emmi et Leo se découvrir, essayer de se comprendre sans vouloir révéler quoique ce soit, c’était captivant. Leur jeu n’est pas simple et requiert parfois des talents d’équilibriste, c’était même parfois un peu malsain, mais en même temps, on ne peut s’empêcher de vouloir savoir où tout cela va les mener, jusqu’où ils vont aller.

Et pourtant, je n’ai pas particulièrement apprécié les personnages, je les ai tous les deux trouvé insupportables en fait. Ils sont incroyablement orgueilleux et capricieux. Emmi est celle qui m’a le plus agacée, elle ne sait pas ce qu’elle veut, joue avec les sentiments des autres et est très égoïste. Mais Leo ne m’a pas vraiment pas plu non plus. C’est ce qui est extraordinaire avec ce livre : malgré mon dédain total pour les personnages, je ne pouvais m’empêcher de continuer à tourner les pages et découvrir leur sordide histoire.


Au final, on est ici dans ce qui pourrait être de la romance, mais ne l’est finalement pas vraiment, en tout cas pas pour moi. A aucun moment je n’ai ressenti des émotions romantiques pendant ma lecture, c’était plutôt une étude psychologique. L’histoire m’a laissée complètement froide et pourtant, j’ai plutôt apprécié ma lecture. Je dirais même plus : je suis très curieuse de découvrir la suite et voir ce que vont devenir nos deux personnages principaux. Bientôt, peut-être !! 

   

jeudi 8 décembre 2016

Book Haul Octobre et Novembre

Chose promise, chose due, même si un peu à retardement... Mon book haul des deux derniers mois. J'ai assisté à deux foires aux livres alors les book haul sont assez gigantesques mais je vous laisse voir tout ça en images !

Les achats d'octobre : 


Ma plus grande fierté de ce book haul ? Le livre La langue des bêtes de Stéphane Servant trouvé à 1€ sur un vide-greniers, en état quasi neuf. Et le livre Wallbanger de Alice Clayton, gagné dans un concours organisé par Les lectures enchantées d'Elyza


Les achats de novembre : 


Beaucoup d'achats en novembre, dont beaucoup de romans récents trouvés d'occasion à prix d'or, notamment les grands formats sur la gauche. J'ai eu les deux romans d'Amy Harmon, celui d'Estelle Maskame, de Rebecca Donovan et de Tamara Webber pour moins de 5€ chacun. Evidemment, je me suis ruée dessus du coup. Ils ne sont pas tous en parfait état, mais parfaitement corrects pour de l'occasion ! Bref, encore de très belles opportunités !  

N'hésitez pas à me dire si nous avons du coup des livres en commun dans notre PàL, si vous connaissez certains des livres présentés ici (si vous arrivez tous à les voir...), et même à me proposer des lectures communes si le coeur vous en dit. A bientôt ! 

mardi 6 décembre 2016

Bilan Novembre 2016

Hello ! Voici venue l’heure du bilan mensuel. Mais avant tout, je voulais m’excuser de ma présence assez diffuse sur le blog ces derniers temps. J’ai effectivement récemment trouvé un nouveau travail et il va me falloir un peu de temps je pense pour réussir à m’organiser correctement entre travail, lecture, blog et le reste. Je suis bien consciente que les book hauls n’ont jamais été postés, malheureusement. Je vais faire au mieux mais clairement, il va falloir que je trouve la bonne organisation, j’y travaille ! En attendant, je vous fais quand même un petit bilan de mes lectures de novembre. Il y en a eu peu, donc ça ne sera pas très long !  

Mes lectures
Pour mon plus grand malheur, j’ai peu lu ce mois-ci. Je suis arrivée à un total de 4 livres lus et terminés et 1 BD, ce qui n’est pas un score très glorieux pour moi.
Parmi ces lectures, on retrouve donc :
-          Les derniers jours de Rabbit Hayes de Anna McPartlin
-          La dernière valse de Mathilda de Tamara McKinley
-          Automne de Jan Henrik Nielsen
-          3096 jours de Natascha Kampusch.
-          Les carnets de Cerise T1 – Le zoo pétrifié

 

Mes abandons
Ce mois-ci, j’ai commencé et abandonné 1 roman :
-          Uglies de Scott Westerfeld. Ca faisait très longtemps que je voulais lire ce livre et une fois dedans, je n’ai juste pas du tout accroché à cet univers dans lequel tout tourne autour de l’apparence. Je l’ai lâché au bout de 129 pages, avec le peu de livres que j’arrive à lire en ce moment, je n’ai pas de temps à perdre avec des lectures qui ne me passionnent pas.

Mes objectifs du mois d’octobre
-          Lire au moins 3500 pages – ECHEC, je n’ai lu ce mois-ci que 1797 pages (abandon inclus)
-          Lire au moins un livre numérique - ECHEC
-          Lire au moins une sortie VO récente – ECHEC
-          Lire un livre de la bookjar « Reliques de la PàL ». – ECHEC, je n’ai pas trouvé la motivation de le lire.
-          Lire au moins un livre de plus de 500 pages (pour enfin faire sortir de ma PàL les gros pavés !) – REUSSI, avec La dernière valse de Mathilda de Tamara McKinley.

Le point sur mes challenges :
Baker Street Challenge – 3 points supplémentaires ! ! Score à 27/60
Bibliographie complète – Pas de Hercule Poirot ce mois-ci
Un genre par mois – Thème du mois : la non-fiction, validé avec la lecture de 3096 jours de Natascha Kampusch !            
Read in English – Malheureusement pas de livres VO ce mois-ci.
1900-2000 – 2 livres validés dans le cadre de ce challenge. Score 13.
PàL Challenge – Après des achats assez conséquents ces derniers temps, j’ai plus ou moins arrêté de tenir à jour ce challenge. Je le retenterai probablement l’année prochaine mais pour cette année, j’ai honte de moi…
Si j’étais un livre – 5 consignes validées ce mois-ci, soit un total de 12.
Coupe des 4 Maisons – 4 items validés ce mois-ci, soit un total de 15 items et 495 points pour Serdaigle.


Mes objectifs pour le mois d’octobre
Je vais revoir mes objectifs mensuels largement à la baisse pour l’instant
-          Lire au moins 2000 pages
-          Lire au moins un livre en VO
-          Lire au moins un livre de plus de 500 pages (pour enfin faire sortir de ma PàL les gros pavés !)

Le livre tiré de la bookjar « Reliques de la PàL »

Pas de tirage dans la bookjar ce mois-ci ! 

samedi 3 décembre 2016

Parfum d'automne - LISA KLEYPAS

L’histoire
Dans ce deuxième tome de la saga de romance historique La ronde des saisons, on retrouve Lillian, notre deuxième « laissée pour compte ». Lillian est une riche héritière, mais elle est américaine et trouver un mari aristocrate lorsque l’on n’est pas britannique, ce n’est vraiment pas simple. Surtout, lorsque, comme elle, on n’aime pas trop suivre les règles.

Mon avis
Après avoir été un peu déçue par le premier tome, dont j’attendais beaucoup trop à vrai dire, je me suis plus facilement laissée séduire par ce tome. Mes attentes avaient été revues à la baisse, je suis rentrée dans l’histoire sans me poser de questions et ai juste savouré mon voyage.

Je persiste à dire que ces romans ne sont pas transcendants, les schémas sont vus et revus, les typologies des personnages aussi, il n’y a aucune grande originalité dans ces romans. Mais c’est rafraichissant, je prends pour ma part beaucoup de plaisir à retrouver les personnages découverts dans le premier tome, notamment Annabelle et Simon. J’aime voir ce qu’ils deviennent et comment ils évoluent, sans qu’ils soient au centre de l’intrigue, puisque celle-ci tourne autour de Lillian.

Nos deux personnages principaux sont des personnages aux caractères très différents qui n’ont de cesse de s’affronter. Ou plutôt, c’est ce qu’on veut nous faire croire. Parce qu’au bout du compte, les affrontements ne prennent pas grand place dans cette histoire. Et leur origine est parfois un peu tirée par les cheveux.


Malgré tout, et en dépit de l’impression que peut laisser ma chronique, je ressors avec un avis plutôt positif de ma lecture, elle fut agréable, mais ne me laissera pas un souvenir impérissable. La fin est en revanche très inattendue et surprenante, et j’ai hâte de mettre les mains sur le tome 3 pour le découvrir cet hiver !